•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le délai de Nétanyahou pour former un gouvernement prend fin en Israël

Benyamin Nétanyahou, une main dans la poche, s'éloigne du lutrin derrière lequel il a fait une déclaration, avec des drapeaux israéliens à l'arrière.

Benyamin Nétanyahou, âgé de 71 ans, lutte pour conserver les rênes d'Israël après quatre élections législatives infructueuses depuis 2019.

Photo : Reuters / POOL

Agence France-Presse

Le délai accordé à Benyamin Nétanyahou pour tenter de former un nouveau gouvernement en Israël prenait fin mercredi matin, heure locale, alors que le premier ministre sortant, au pouvoir sans interruption depuis 2009, a échoué à mettre fin à plus de deux années d'impasse politique après des législatives infructueuses.

Si Benyamin Nétanyahou n'a pas réussi à former une nouvelle coalition, rien ne garantit que des partis extérieurs à l'actuel gouvernement intérimaire parviendront à surmonter leurs divergences pour déloger M. Nétanyahou du pouvoir.

Benyamin Nétanyahou, 71 ans, lutte pour conserver les rênes du pays après quatre élections législatives infructueuses depuis 2019 et l'ouverture d'un procès à son encontre pour des accusations de corruption, qu'il rejette.

Avec l'expiration, à minuit, du délai qui était fixé à Benyamin Nétanyahou, le président israélien Reuven Rivlin peut décider de confier à un autre membre du Parlement la tâche de former une coalition gouvernementale.

Une femme passe devant une affiche électorale de Benyamin Nétanyahou et Yaïr Lapid.

Une femme passe devant une affiche électorale représentant le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou (G) et son adversaire, le chef du parti Yesh Atid, Yaïr Lapid, à Jérusalem.

Photo : Getty Images / EMMANUEL DUNAND

Il est attendu que cette mission incombe désormais à Yaïr Lapid, 57 ans, dont le parti centriste Yesh Atid s'est classé deuxième aux élections législatives de mars dernier.

Si le nouveau premier ministre désigné venait à échouer à former une coalition d'ici 28 jours, le président israélien pourrait demander au Parlement de s'accorder sur l'identité d'un nouveau chef de gouvernement dans un délai de trois semaines. En cas d'échec là aussi, un nouveau scrutin aurait lieu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !