•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des médecins implorent les Manitobains de respecter les ordonnances sanitaires

Avec l'augmentation des cas, les hôpitaux se remplissent trop vite, disent-ils.

Du personnel médical autour d'un lit.

L'unité des soins intensifs du Centre des sciences de la santé de Winnipeg.

Photo : La Presse canadienne / Mikaela MacKenzie

Radio-Canada

Certains des médecins les plus expérimentés du Manitoba ont écrit une lettre ouverte qui implore le public de respecter les ordonnances sanitaires, afin d’éviter que les hôpitaux ne soient submergés.

Notre système de santé ne peut pas supporter le volume potentiel de ce qui pourrait arriver prochainement, si nous ne faisons pas tout notre possible pour limiter la transmission de ce virus, écrivent les médecins responsables de 16 spécialités au Manitoba, dont les soins primaires, la chirurgie et les sciences cardiaques.

Le nombre de cas au Manitoba augmente beaucoup trop vite. Les lits d’hôpitaux commencent à se remplir, poursuivent-ils. Le Manitoba a annoncé 1 décès et 291 nouveaux cas mardi.

Le nombre de cas quotidiens ne devrait pas être aussi élevé dans la province, étant donné les restrictions qui touchent les rassemblements et les visiteurs à la maison depuis des mois, affirme Bojan Paunovic, médecin responsable des soins intensifs au Manitoba.

Il ajoute que le nombre de nouveaux cas semble plus élevé qu’il le serait si la population manitobaine respectait les restrictions.

Le nombre quotidien de personnes atteintes par la COVID-19 admises à l’hôpital a doublé depuis le début de l’année, précise-t-il.

Le nombre de lits aux soins intensifs qui sont occupés par des patients souffrant de différentes maladies, dont la COVID-19, reste maintenant autour de 110, dit le Dr Paunovic. Ce nombre dépasse la capacité des soins intensifs d’avant la pandémie et s’approche des nombres observés lors de la deuxième vague, l'automne dernier.

Le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, observe, depuis quelques semaines, de plus en plus d’indications que les Manitobains désobéissent aux ordonnances sanitaires. La troisième vague est portée en grande partie par des rassemblements tels que des fêtes.

Dans leur lettre ouverte, les médecins affirment que, si le public est frustré par les restrictions, les travailleurs de la santé le sont aussi.

Nous aussi sommes fatigués. Les travailleurs des soins de santé ont été poussés à leurs limites lors de cette pandémie, et sont épuisés.

Une citation de :Extrait de la lettre ouverte des médecins

Une nouvelle augmentation du nombre quotidien d’infections risque de mener à l’annulation d’interventions chirurgicales et à un manque de lits et de personnel pour soigner les personnes qui ne sont pas atteintes de la COVID-19.

Le Dr Paunovic note que l’âge moyen des patients a baissé brusquement. Cette semaine, nous avons même admis une personne de 18 ans qui a dû être admise aux soins intensifs et être branchée sur un respirateur, dit-il.

La lettre demande aux Manitobains de tenir quelques semaines de plus, afin que les patients déjà admis puissent être soignés et que la population manitobaine soit vaccinée.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !