•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une compétition virtuelle pour le festival Sidanse

Une danseuse sur une scène.

Les danseurs sont invités à s'inscrire et à faire parvenir leurs vidéos de chorégraphies qui seront analysées par un jury composé de personnalités issues du domaine de la danse au Québec.

Photo : courtoisie photos André

Pour remplacer le festival Sidanse, annulé pour une deuxième année de suite dans sa formule originale en raison de la pandémie de COVID-19, l’organisation de l’événement tiendra une compétition virtuelle.

Les solistes, duos, trios et groupes (de sport-études) de l’ensemble du Québec pourront s’inscrire et acheminer leurs vidéos de chorégraphies. Un jury, dont la composition sera dévoilée le 26 mai, évaluera les œuvres à partir de critères techniques et d’originalité.

L’intention première de la productrice Suzanna Gaudreault et de son équipe est de faire bouger les gens, particulièrement les jeunes, souvent démotivés en raison de la crise sanitaire.

Je veux surtout que les jeunes nous envoient leurs vidéos pour continuer à danser. Ce n’est pas évident avec la pandémie pour les jeunes. C’est avec des alternatives comme des compétitions virtuelles que les jeunes vont peut-être continuer à s’entraîner, croit l’organisatrice.

Une danseuse sur une scène.

L'organisation du festival Sidanse tiendra une compétition virtuelle cette année.

Photo : courtoisie photos André

Les participants ont jusqu’au 26 mai pour faire parvenir leurs vidéos par l’entremise du site Internet de Sidanse. Les auteurs des chorégraphies qui auront obtenu le plus de points auprès du jury participeront à un gala virtuel qui aura lieu le 12 juin.

Tous les participants vont recevoir les évaluations des juges en format vidéo. Même si les gens ne sont pas choisis pour le spectacle virtuel, ils vont quand même recevoir une vidéo avec leurs performances et, dans le bas, on va voir, avec des cases, les visages des juges. Un peu comme un match sportif où on voit les commentateurs s’exprimer.

Une citation de :Suzanna Gaudreault, directrice générale, Sidanse

Les danseurs qui se fraieront un chemin jusqu’au gala seront admissibles à l’obtention d’une bourse coup de cœur. La Ville de Saguenay soutient l’événement à hauteur de 15 000 $, une somme provenant de l’enveloppe de soutien aux événements.

Pour les écoles de la région, c’est intéressant aussi, mais on veut que l’événement s’adresse à l’ensemble de la province. On veut garder l’intérêt pour notre région parce que le festival Sidanse, depuis des années, est un événement très touristique qui amène beaucoup de gens chez nous. On veut que les gens se souviennent de nous et reviennent au festival dans les prochaines années. C’est un peu pour ça qu’on présente un festival adapté, conclut Suzanna Gaudreault.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !