•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les restaurateurs du N.-B. pourront continuer à livrer de l’alcool après la pandémie

Des bouteilles de bière sur un comptoir d'un restaurant au Québec.

Les établissements titulaires d’une licence d’alcool devront toutefois suivre une formation sur les pratiques responsables.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le Nouveau-Brunswick autorise de façon permanente la vente d'alcool avec les repas à emporter ou les livraisons. Les commerçants devront toutefois suivre une formation en ligne sur les pratiques responsables.

Une modification à la Loi sur la réglementation des alcools faite en 2020 permettait déjà cette pratique, mais la permission était considérée comme étant provisoire par les autorités provinciales.

Selon le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Hugh J. Flemming, cette mesure s’est avérée profitable pour l’industrie en cette période de difficultés économiques causée par la pandémie.

Il était encourageant de voir le soutien apporté aux propriétaires d’entreprises locales lorsque les résidents du Nouveau-Brunswick ont reçu la directive de rester chez eux et d’éviter de sortir, a déclaré Hugh J. Flemming, cité dans un communiqué.

Nous sommes heureux que les restaurants puissent continuer à offrir ce service à leurs clients dans le respect des règles établies.

Un cours en ligne pour les restaurateurs

Les marchands des établissements titulaires d’une licence d’alcool devront toutefois suivre une formation sur les pratiques responsables.

De nombreuses provinces canadiennes exigent que leurs barmans et serveurs suivent une formation sur la manière de refuser de servir un consommateur en état d’ébriété, ainsi que sur d’autres sujets, souligne le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Hugh J. Flemming.

Hugh Flemming interviewé dans un couloir de l'édifice de l'Assemblée législative à Fredericton

Le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Hugh J. Flemming.

Photo : CBC

Offerte par l’Association de l’industrie touristique du Nouveau-Brunswick, la formation en ligne deviendra obligatoire dès le 1er septembre 2021.

Elle sera gratuite pour les cinq prochaines années.

Les serveurs et les barmans peuvent toutefois s’inscrire dès maintenant via le site Web de l’association (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !