•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'exposition sur Saint-Jean-Vianney du Centre d'histoire Arvida dévoilée

Cinq personnes posent devant des affiches dans une église.

L'exposition sur Saint-Jean-Vianney du Centre d'histoire Arvida a été dévoilée mardi. De gauche à droite sur la photo, Carl Gaudreault, directeur général du Centre d'histoire Arvida, Julie Dufour, présidente de l'arrondissement de Jonquière, Carl Dufour, conseiller municipal, Josée Néron, mairesse de Saguenay, et Alain Hardy, président du conseil d'administration, étaient présents.

Photo : Radio-Canada / Julie Larouche

Le Centre d'histoire Arvida (CHA) a profité de la commémoration des 50 ans de la tragédie de Saint-Jean-Vianney pour présenter son exposition.

Elle se trouve à l'intérieur du centre, dans l'église Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus.

Sur des affiches géantes bilingues, il n'y a pas que la tragédie qui est évoquée, mais tout le développement de ce village alors florissant.

L'exposition sera ouverte au public du lundi au vendredi de 10 h à 17 h. Dès la mi-juin elle sera accessible du mercredi au dimanche. Il faut cependant savoir que les horaires peuvent changer en raison des activités religieuses qui ont toujours lieu dans l'église.

Des affiches.

L'exposition est présentée au Centre d'histoire Arvida.

Photo : Radio-Canada / Julie Larouche

Le dévoilement s'est fait en présence de Carl Gaudreault, directeur général du Centre d'histoire Arvida, Julie Dufour, présidente de l'arrondissement de Jonquière, Carl Dufour, conseiller municipal, Josée Néron, mairesse de Saguenay, et Alain Hardy, président du conseil d'administration

Avec son exposition, le Centre d'histoire Arvida rend hommage non seulement aux disparus, mais également aux survivants de cet événement, remplissant ainsi un devoir de mémoire collective pour que jamais personne n'oublie Saint-Jean-Vianney, a indiqué la mairesse par voie de communiqué.

Comme l'indique d'ailleurs le Centre d'histoire Arvida dans le même document, il s'agit d'un premier jalon, qui l'amènera à développer une offre muséale permanente sur le territoire arvidien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !