•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une étape franchie pour l'ouverture d'un refuge pour sans-abri à Temiskaming Shores

Deux hommes et une femme sourient à la caméra, bras dessus, bras dessous.

Yves et Lianne Paillé ainsi que Luc Rivard sont impliqués dans le projet Zack's Crib.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Le conseil d’administration des services sociaux du district de Temiskaming a acheté un édifice à New Liskeard pour le projet Zack’s Crib, mené par un groupe de la communauté.

Un refuge pour sans-abri à Temiskaming Shores pourrait ainsi voir le jour d’ici la fin de l’année.

Le groupe, qui sera locataire de l'édifice, souhaite pouvoir effectuer des rénovations dans les prochains mois pour aménager un refuge comprenant dix lits.

On aimerait vraiment ouvrir pour décembre, mais les entrepreneurs sont très occupés alors ça dépend comment vite qu’on peut faire les rénovations, affirme Lianne Paillé, instigatrice du projet avec son mari Yves.

Le couple a eu l’idée du refuge il y a quelques années alors que leur fils Zack a été confronté à des problèmes de santé mentale et de toxicomanie.

Le futur refuge de Temiskaming Shores.

L'édifice acheté à New Liskeard par le conseil d'administration des services sociaux du district de Temiskaming pour l'aménagement d'un refuge.

Photo : Yves Paillé

Mme Paillé dit voir fréquemment des gens qui couchent à l’extérieur dans la communauté.

Ce sont des gens qui ont besoin d’aide et qui n’ont pas d’endroit pour être à l’abri du froid et avoir une place à coucher.

Une citation de :Lianne Paillé

Le centre serait ouvert à partir de 20 h jusqu’à à 8 h le matin.

Mme Paillé souligne qu’on veut aider les clients à se rétablir avec l’aide d’organismes sociaux et de santé de la région.

En plus d’avoir reçu l’appui du conseil des services sociaux, le projet reçoit aussi un appui très fort de la communauté, selon Mme Paillé.

Le groupe est conscient que des citoyens du secteur ont signé des pétitions exprimant des préoccupations au niveau de la sécurité.

Mme Paillé est d’avis qu’un refuge serait profitable de ce côté.

Quand les gens n’ont pas de place à aller, ils rentrent parfois dans des problèmes. En les recevant, on espère que ça va aider, souligne-t-elle.

Récemment, les instigateurs ont fait une présentation sur le projet au conseil municipal de Temiskaming Shores, à la demande des élus.

Le maire Carman Kidd est d’avis qu’il s’agit d’un très bon projet qui répond à un besoin.

J'espère que cela a répondu aux questions du conseil ainsi qu'aux questions du public.

Une citation de :Carman Kidd, maire de Temiskaming Shores

Il précise qu’un changement de zonage n’était pas nécessaire pour ce projet et que la municipalité n’a pas l’autorité de décider s’il va aller de l’avant ou non.

La Ville n'a pas d'implication directe, si ce n’est simplement essayer d’éduquer le public sur ce qui se passe, souligne-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !