•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des événements internationaux qui donnent espoir à la Fête du Lac des Nations

Un femme assise sur sa planche à pagaie regarde un feux d'artifice

Que ce soit en présence, en virtuel ou en mode hybride, la Fête du Lac des Nations aura lieu cet été.

Photo : Photo fournie Jessica Laliberté

Radio-Canada

L'augmentation du nombre de gens vaccinés et la tenue d’événements extérieurs sécuritaires ailleurs dans le monde donne bon espoir à l’équipe d’organisation de la Fête du Lac des Nations quant à la tenue du festival en présence cet été.

« Quand on voit ce qui se fait ailleurs, c’est certain qu’on a hâte et on sait que la population a hâte également. Par contre, il faut absolument rester prudent et suivre les directives de la santé publique », explique le directeur de l’événement, Jean-Pierre Beaudoin.

Néanmoins, Jean-Pierre Beaudoin avoue que le mode uniquement en présence n'est probablement pas envisageable.

« Plusieurs événements ont été annulés parce que les directives tardent. La Fête du Lac est assez complexe à mettre en place, donc c’est certain que ce sera difficile d’organiser un événement agréable si les consignes arrivent trop tard. Au début, on s’était fixé le 15 février comme date limite. On repousse sans cesse depuis », ajoute-t-il.

Il affirme étudier plusieurs possibilités actuellement, dont la tenue d’un événement hybride, c’est-à-dire à la fois physique et virtuel.

Une Fête du Lac sans frontières

Bien que l’ambiance y soit moins électrisante qu’en temps normal, une Fête du Lac des Nations en ligne a quand même ses adeptes. L’an dernier, pas moins de 100 000 visiteurs ont assisté aux événements virtuels dispersés sur trois jours.

« Notre édition virtuelle avait connu énormément de succès l’an dernier, attirant des gens de partout à travers le monde. C’est donc très encourageant de savoir que, d’une manière ou d’une autre, il y aura une Fête du Lac réussie cette année », indique M. Beaudoin.

Celui dont le souhait le plus cher serait de tenir un festival sécuritaire sans mesures sanitaires reste toutefois bien conscient des enjeux actuels.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !