•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une levée des mesures sanitaires en trois étapes pour la Saskatchewan

Scott Moe lors d'une conférence de presse sur l'état de la COVID-19 en Saskatchewan.

Le premier ministre Scott Moe rappelle que même si les étapes vont lentement entraîner la levée des mesures sanitaires, il est essentiel de recevoir une deuxième dose de vaccin pour être correctement protégé contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lauzon

Le gouvernement de la Saskatchewan dévoile mardi son plan de réouverture. Ce dernier se fera en trois étapes en fonction du nombre de vaccins administrés.

Le premier ministre Scott Moe souligne toutefois qu'il ne s'agit pas tant d'un plan de réouverture que d'un plan pour encourager la population à aller se faire vacciner et à continuer de suivre les mesures sanitaires en place.

Plus les Saskatchewanais vont se faire vacciner et plus notre province deviendra un lieu sûr et sécuritaire.

Une citation de :Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan

Une opinion partagée par le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, le Dr Saqib Shahab, qui incite aussi la population à se faire vacciner aussi rapidement que possible.

Les vaccins vont nous permettre d’avoir un bel été et un bel automne.

Une citation de :Dr Saqib Shahab, médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan

Le gouvernement précise toutefois que les différents gestes barrières de base comme le port du masque ou le lavage régulier des mains resteront de mise jusqu’à nouvel ordre.


Étape 1

La première étape du plan de réouverture commencera trois semaines après que 70 % des personnes de 40 ans et plus aient reçu leur première dose du vaccin et que l’admissibilité à la vaccination se soit élargie aux plus de 18 ans. Elle devrait débuter vers la fin du mois de mai.

Cette étape permettra notamment la réouverture des bars et des restaurants avec six personnes maximum par table tout en maintenant les deux mètres de distance entre les tablées.

Elle permettra également aux lieux de culte d’accueillir 30 % de leur capacité d'accueil ou jusqu’à 150 personnes.

Les entraînements de groupe dans les gyms pourront reprendre pourvu qu’une distance de trois mètres soit maintenue entre les participants.

Les rassemblements privés seront quant à eux limités à dix personnes en intérieur et en extérieur. Pour les rassemblements publics, cette limite sera de 30 personnes en intérieur et de 150 en extérieur.


Étape 2

Cette étape commencera trois semaines après que 70 % des personnes de 30 ans et plus aient reçu leur première dose du vaccin et qu’au moins trois semaines se seront écoulées depuis le lancement de l’étape 1.

Les Saskatchewanais peuvent s’attendre à atteindre cette étape au cours de la troisième semaine du mois de juin.

Les restaurants et les bars ne seront alors plus soumis à un nombre de personnes maximum par table, mais la distance de deux mètres ou la séparation physique entre les tablées devra être maintenue.

Les lieux de culture et de divertissement tels que les bibliothèques, les galeries d’art ou les salles de bingo pourront à nouveau ouvrir au public, et ce jusqu’à une limite de 150 personnes.

Les restrictions pour les activités sportives des jeunes et des adultes seront levées.

Les rassemblements privés seront limités à 15 personnes et les rassemblements publics, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, seront limités à 150 personnes.

Les commerces de vente et de soins ne seront plus soumis à un nombre maximum de clients. Ces services devront toutefois s’assurer que la distanciation physique y est maintenue.


Étape 3

Pour cette ultime étape dans le plan de réouverture de la province, le premier ministre annonce que la très grande majorité des mesures sanitaires sera levée. Cette étape devrait s’amorcer vers la mi-juillet.

Elle commencera trois semaines après que 70 % des personnes de 18 ans et plus aient reçu leur première dose du vaccin et qu’au moins trois semaines se seront écoulées depuis le lancement de l’étape 2.


Une réouverture ni trop rapide, ni trop lente, selon Scott Moe

Je sais que certains diront que nous avançons trop lentement dans cette réouverture, tandis que d'autres diront que nous allons peut-être trop vite, concède le premier ministre de la Saskatchewan. À ceux qui voudraient aller plus vite, je continue de dire que nous devons rester prudents.

Scott Moe en conférence de presse.

Scott Moe réitère que la province doit faire preuve de prudence en ce qui a trait à la réouverture. (archives)

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lauzon

Scott Moe se tourne notamment vers les plans de réouverture des autres pays pour les comparer à celui de la province. Il cite par exemple le Royaume-Uni où l’on s'apprête à entrer dans la phase 3 de leur plan de relâchement.

Le premier ministre a aussi indiqué quels seraient les facteurs qui pourraient contribuer à l'échec du plan. Si la population arrête de respecter les mesures sanitaires, si elle ne se fait pas vacciner et si Ottawa n'envoie pas assez de doses du vaccin, par exemple, le plan pourrait ne pas fonctionner.

Malgré ces annonces, les autorités sanitaires de la province continueront à surveiller le nombre d'hospitalisations. Elles pourront ainsi interrompre le plan de réouverture au besoin afin de diminuer la pression exercée sur les centres de soins intensifs.

Davantage de détails seront dévoilés au cours des prochains mois en fonction de l’évolution de la situation.

La réaction de l’opposition

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) a réagi aux annonces gouvernementales par voie de communiqué mardi après-midi.

La porte-parole en matière de Santé, Vicky Mowat, dit espérer que le plan de réouverture fonctionnera correctement, mais ne veut pas que le Parti saskatchewanais oublie sa gestion de la pandémie.

Même si c’est bien que le gouvernement apporte des précisions aujourd'hui, cela fait 14 mois que l'opposition officielle réclame des mesures sanitaires claires, peut-on lire dans le communiqué.

Cependant, Vicky Mowat constate que le gouvernement semble baser son plan uniquement sur les données de la vaccination, ce qui l’inquiète.

Alors que l'Alberta impose de nouvelles restrictions aujourd'hui, nous devons surveiller de près le nombre de cas, les tests positifs, les hospitalisations et tous les autres indicateurs de la santé publique pour guider nos pas vers l’avant, affirme-t-elle.

La vaccination demeure la priorité

Le gouvernement affirme également que la vaccination demeurera sa priorité, assurant que dès que toutes les premières doses seront administrées aux Saskatchewanais, il sera temps de passer immédiatement aux deuxièmes doses.

Scott Moe a d’ailleurs profité de l’occasion pour inciter les personnes qui hésitent encore à se faire vacciner à se rendre dans une clinique de vaccination.

Tout le monde peut faire ce geste simple pour se protéger soi-même, sa famille, sa communauté et pour revenir à une vie normale en Saskatchewan

Une citation de :Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan

Actuellement, 44 % des adultes saskatchewanais ont déjà reçu leur première dose de vaccin contre la COVID-19. La province s’attend à recevoir d’ici la fin du mois plus de 367 000 doses supplémentaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !