•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Golden Globes s'attaquent à leur manque de diversité

Deux trophées Golden Globes vus de près, devant un écran bleu.

L'organisation est notamment critiquée pour le manque de diversité dans le jury qui décide des nominations.

Photo : afp via getty images / ROBYN BECK

Radio-Canada

L’équipe organisatrice des Golden Globes a formulé une série de propositions pour modifier de façon majeure son fonctionnement et la composition du jury qui décide des nominations, après avoir été grandement critiquée pour ses pratiques discriminatoires et son manque de diversité.

Les Golden Globes, qui récompensent les productions cinématographiques et télévisuelles américaines, sont un événement d’envergure pour l’industrie, juste derrière les Oscars en termes d’importance et de prestige.

Chaque année, 86 membres de la Hollywood Foreign Press Association (HFPA), qui est composée de journalistes de l’international à Los Angeles et qui ne compte aucune personne noire, votent pour choisir les artistes en nomination.

Le conseil d’administration des Golden Globes a envoyé une lettre sous forme de mea culpa et d’avertissement aux membres de la HFPA, détaillant des propositions de refonte majeure de son fonctionnement, après être passé par une période d’introspection profonde et indispensable , selon ce que rapporte la BBC.

Les derniers mois ont été difficiles pour nous tous, a écrit le C.A., qui a identifié cinq piliers de changement qui toucheraient plusieurs aspects de leur façon d’opérer.

Elle propose notamment un nouveau code de conduite, une augmentation de 50 % du nombre des membres de la HFPA afin de faire entrer de nouvelles personnes et un engagement proactif à recruter des membres de la communauté noire.

Le C.A. a indiqué que ses membres étaient prêts à démissionner en masse si sa feuille de route n’était pas approuvée et mise en place dans un délai convenable.

Une salve de critiques

Les Golden Globes et la HFPA sont sous le feu des critiques depuis plusieurs années, s’attirant souvent la moquerie d’artistes bien en vue, dont l’humoriste Ricky Gervais, qui l’an dernier animait pour la cinquième fois la cérémonie des Golden Globes.

Dans son monologue d’ouverture, corrosif à souhait, il avait attaqué l’association en affirmant qu’elle était « très raciste » en raison du manque de diversité dans la liste des artisans, des artisanes et des œuvres en lice pour des prix.

L’acteur et humoriste Sacha Baron Cohen, connu pour son rôle de Borat, en a ajouté une couche à la cérémonie qui s’est déroulée en février dernier. Merci à l’équipe toute blanche de l’Hollywood Foreign Press, avait-il lancé après avoir remporté le prix de la meilleure comédie pour la suite de Borat.

À ces artistes s’ajoute une centaine de firmes de relations publiques d’Hollywood, qui ont récemment affirmé qu’elles conseilleraient aux artistes qu’elles représentent de ne pas travailler avec la HFPA si aucun changement n’était fait dans l’organisation.

Avec les informations de BBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !