•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les 50 ans et plus peuvent maintenant se faire vacciner au Nouveau-Brunswick

Le Nouveau-Brunswick élargit la vaccination à deux autres groupes.

Un homme se fait vacciner.

Un homme se fait vacciner contre la COVID-19 (archives).

Photo : Radio-Canada / Diana Gonzalez

Les Néo-Brunswickois âgés de 50 ans et plus peuvent maintenant recevoir une première dose de vaccin contre la COVID-19. Les personnes âgées de plus de 16 ans qui ont deux maladies chroniques peuvent également obtenir un vaccin.

Les Néo-Brunswickois de 50 ans et plus peuvent prendre rendez-vous dans une pharmacie (Nouvelle fenêtre) ou auprès des réseaux de santé (Nouvelle fenêtre) Vitalité et Horizon.

Ceux de 16 ans et plus avec deux maladies chroniques doivent se tourner vers les réseaux de santé.

À la fin de la journée aujourd'hui [mardi], plus de 250 000 Néo-Brunswickois auront reçu une première dose de vaccin, a affirmé la médecin hygiéniste en chef, Dre Jennifer Russell, lors d'un point de presse mardi après-midi.

Elle s'attend à ce que les plateformes de prises de rendez-vous soient prises d'assaut au cours des prochains jours et demande aux gens d'être patient.

La santé publique espère pouvoir ouvrir la vaccination à un nouveau groupe d'âge chaque semaine. Le Nouveau-Brunswick croit qu'il est encore sur la bonne voie pour offrir une première dose de vaccin à tous les Néo-Brunswickois d'ici la fin juin.

4 nouveaux cas mardi

La santé publique du Nouveau-Brunswick recense quatre nouveaux cas de COVID-19, mardi. Il y a un cas dans chacune des régions suivantes : Moncton, Saint-Jean, Fredericton et Bathurst. Tous ces cas sont liés à des voyages.

Il y a 141 cas actifs dans la province. Six personnes sont hospitalisées, dont deux à l’unité des soins intensifs.

Lundi, la santé publique a annoncé le dépistage de 15 nouveaux cas ainsi que la mort d’un deuxième résident du foyer de soins spéciaux Pavillon Beau-Lieu.

Le secteur de la zone 4 qui est actuellement en phase orange (Edmundston, Haut-Madawaska, Saint-Léonard, Grand-Sault, Drummond, New Denmark et Four Falls) restera en phase orange au moins jusqu'à la semaine prochaine. La santé publique compte réévaluer la situation à ce moment-là.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Un nouveau traitement pour les malades

Le Réseau de santé Horizon a annoncé mardi qu’un nouveau traitement pour les adultes atteints de la COVID-19 et qui ne sont pas hospitalisés est maintenant disponible.

Il s’agit du médicament budésonide sous forme d'inhalateur, qui peut réduire de trois jours la période de rétablissement du malade. Des preuves limitées indiquent qu’il peut aussi entraîner une baisse du nombre de consultations médicales du malade, selon le comité consultatif d’Horizon en matière de microbiologie et de maladies infectieuses.

Le Dr Gordon Dow, coprésident du comité consultatif, compare ce traitement à la découverte de l’acétaminophène, mais non à celle de la pénicilline.

Ce traitement ne constitue pas encore une norme en matière de soins de santé, mais c’est le premier médicament appuyé par des données robustes qui démontre des bienfaits pour les patients externes. C’est aussi le premier traitement recommandé par le comité consultatif pour ces patients au cas par cas.

La Colombie-Britannique et le Royaume-Uni ont aussi endossé le budésonide en guise de traitement au cas par cas.

Les patients admissibles ne doivent pas nécessiter l’admission à l’hôpital ni montrer de symptômes de pneumonie. Le médicament est inhalé deux fois par jour pendant 14 jours.

Le Dr Édouard Hendriks, vice-président aux affaires médicales, universitaires et de la recherche au Réseau de santé Horizon, dit encourager tous ses homologues dans la province à discuter de ce traitement avec leurs patients adultes atteints de la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !