•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’important est de se faire vacciner, peu importe le vaccin, insiste Trudeau

Le premier ministre Justin Trudeau et, sur un écran de télévision, l'administratrice en chef de la santé publique, la Dre Theresa Tam.

Le premier ministre Justin Trudeau juge que tous les vaccins administrés au Canada ont fait leurs preuves.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Le premier ministre Justin Trudeau incite fortement les Canadiens à se faire vacciner dès que leur tour sera venu, peu importe le vaccin qui leur est offert.

En point de presse mardi, le premier ministre a été questionné à plusieurs reprises sur le fait que le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) juge désormais qu’il est préférable de se faire vacciner avec le Pfizer-BioNTech ou le Moderna, des vaccins à ARN messager (ARNm), plutôt qu'avec un vaccin à vecteur viral, comme l'AstraZeneca ou le Johnson & Johnson.

Ces deux derniers vaccins ont été liés à des cas de thrombose, rares mais parfois mortels, dans les 20 jours suivant l'injection.

Le CCNI a déclaré lundi que les Canadiens devraient peut-être attendre de se voir proposer un vaccin à ARNm [...] si les avantages l'emportent sur les risques, donc notamment si la virulence de l'épidémie de COVID-19 est contrôlée dans leur milieu.

Justin Trudeau insiste pour sa part sur le fait que tous les vaccins administrés au Canada ont été approuvés par Santé Canada, ce qui signifie donc, dit-il, qu’ils sont efficaces et qu’ils ont fait leurs preuves sur le plan de l’innocuité.

La façon de traverser cette pandémie est de se faire vacciner le plus tôt possible. […] Les impacts de la COVID-19 sont de loin plus graves que les effets secondaires [des vaccins à vecteur viral] qui, même s’ils sont sérieux, sont rarissimes.

Une citation de :Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau

L'administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, a renchéri.

Les Canadiens devraient être confiants dans la vaccination, a-t-elle commenté, ajoutant cependant qu'il est toujours question des risques et des avantages.

Nous croyons que le vaccin d'AstraZeneca est vraiment efficace. [...] Le déploiement de ce vaccin a été très important dans la lutte contre la COVID-19.

Une citation de :L'administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam

Bonne nouvelle pour la population cependant, des millions de vaccins de Pfizer et de Moderna seront disponibles dans les prochaines semaines.

Un million de doses du vaccin de Moderna sont attendues mercredi et 2 millions de doses de Pfizer seront livrées chaque semaine du mois de mai.

Près de 34 % des Canadiens ont pour le moment reçu au moins une dose de vaccin.

Plaidoyer pour un retour à la normale

Tout en disant espérer un retour à la normale le plus tôt possible, le premier ministre a dénoncé vivement les manifestations contre les mesures sanitaires qui sont organisées au pays.

M. Trudeau considère que ces rassemblements sans protection et qui, dans certains cas, comme à Montréal samedi dernier, ont eu pour conséquence d’empêcher les gens d’aller se faire vacciner, ne font que prolonger le confinement.

Continuez d’observer les mesures sanitaires. Ne le faites pas pour les politiciens, mais pour quelqu’un qui vous est proche.

Une citation de :Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau

Interrogé à ce sujet par les journalistes, M. Trudeau est également revenu sur l’élaboration par le Canada d’un passeport vaccinal qui permettrait d’entrer au pays et de voyager à l’étranger.

Il a confirmé que le gouvernement travaillait en ce sens, soulignant cependant que ce n’était pas encore le temps de voyager. On n’est pas rendus là, a-t-il lancé.

Ottawa commence toutefois à tenter de coordonner ses efforts avec d’autres partenaires internationaux intéressés par la mesure, comme les pays européens, a-t-il spécifié.

Le premier ministre a aussi indiqué ne pas pouvoir pour le moment parler des intentions des États-Unis dans ce dossier.

On a vu depuis le début de la pandémie qu’on essaie de s’aligner avec nos alliés. Dans l’idéal, on aura des mesures semblables. Mais l’important est de protéger les Canadiens, même si ce n’est pas en symétrie avec les autres pays, a-t-il conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !