•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marie-Eve Proulx démissionne du Conseil des ministres

Mme Proulx prend la parole à l'Assemblée nationale.

La ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Eve Proulx, démissionne.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

La ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent, Marie-Eve Proulx, a remis sa démission du Conseil des ministres. Elle démissionne après que certains employés se sont plaints de harcèlement de sa part à leur endroit.

Le premier ministre François Legault a confirmé que Marie-Eve Proulx ne siégera plus au Conseil des ministres

Interpellé à ce sujet lors d'une conférence de presse mardi après-midi, le premier ministre a indiqué que la démission de Marie-Eve Proulx avait été décidée d'un commun accord entre elle et lui.

François Legault a aussi mentionné qu'il allait suivre la situation de près à son bureau de comté.

Il y a du travail à faire pour améliorer sa gestion du personnel. On me dit que la situation est relativement bonne à son bureau de comté, et on va suivre de près la situation à son bureau de comté.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

François Legault a aussi affirmé qu'il était au courant depuis février 2020 que le climat de travail était alors difficile au bureau de Marie-Eve Proulx.

Il a ensuite expliqué que Mme Proulx a eu droit à des services pour améliorer sa gestion du personnel.

Les responsabilités ministérielles qu’occupait Mme Proulx doivent être redistribuées de façon temporaire dans les heures à venir.

François Legault à Québec.

François Legault indique, par communiqué, qu'il a accepté la démission de Marie-Eve Proulx. (archives)

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Depuis un certain nombre de semaines, plusieurs rumeurs circulaient dans le milieu politique voulant que le climat de travail au bureau de circonscription de la ministre et dans son équipe en général était extrêmement difficile.

Un ex-employé de son bureau de circonscription a d’ailleurs, il y a un peu plus d’un mois, déposé deux plaintes à cet effet au Tribunal administratif du travail (TAT) : une pour harcèlement psychologique et une autre pour congédiement pour cause de maladie ou d’accident.

Ces plaintes se sont soldées par une entente à l'amiable. Au moins une dizaine d’autres d’employés auraient quitté l’équipe de Mme Proulx au cours des derniers mois, dont l’attachée de presse de la ministre vendredi dernier.

Marie-Eve Proulx restera en poste comme députée de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Côte-du-Sud.

L'ex-ministre a réagi par le biais d'un message sur sa page Facebook.

J’ai été très affectée par les allégations des derniers jours me concernant et faisant référence à mon comportement qui aurait blessé certains des membres de mon équipe. Si c’est le cas, je m’en excuse. J’ai mes torts, mais je n’ai pas tous les torts, écrit-elle.

J’ai été très affectée par les allégations des derniers jours me concernant et faisant référence à mon comportement qui...

Publié par Marie-Eve Proulx - Députée de Côte du Sud sur Mardi 4 mai 2021

Réactions de l'opposition

Le chef du Parti québécois (PQ) a réagi peu de temps après l'annonce de la démission de la ministre.

En point de presse à l'Assemblée nationale, Paul St-Pierre-Plamondon a demandé que des mesures d'accompagnement soient mises en place dans les bureaux de circonscription de Mme Proulx pour éviter que d'autres employés se retrouvent dans des situations difficiles.

Le fait de démissionner comme ministre ne change rien au fait qu'elle est députée et qu'elle a des employés, a-t-il poursuivi.

Je veux souligner que dès le mois de février 2020, on savait déjà qu'il y avait eu 12 départs en 14 mois sous la direction de Mme Proulx. Donc, on parle de récidivisme ici.

Une citation de :Paul St-Pierre-Plamondon, chef du Parti québécois

Le chef du PQ a aussi posé la question à savoir si des fonds publics ont été utilisés pour le règlement à l'amiable survenu au Tribunal administratif du travail (TAT).

De son côté, le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, suggère la ministre Sonia LeBel pour remplacer Marie-Eve Proulx comme ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent.

Selon M. Bérubé, Mme LeBel est originaire de Matane.

De son côté, la cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), Dominique Anglade, a souligné le silence du premier ministre François Legault au sujet de ces plaintes de harcèlement qui visent la ministre Proulx.

Je pense que c'est extrêmement préoccupant. [...] Le harcèlement psychologique, peu importe la personne, qu'on soit député, qu'on soit ministre, on ne peut pas tolérer ça.

Une citation de :Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec

On a beaucoup entendu le premier ministre se préoccuper de pages Facebook, ce qui est important également, tous les discours haineux que nous avons sur les médias sociaux, mais on n'a pas entendu le premier ministre sur la question du harcèlement psychologique, a soutenu Mme Anglade.

Climat de travail tendu

L'ancien maire de Montmagny Jean Guy Desrosiers a aidé Mme Proulx à se faire élire en 2018. Aujourd'hui, il ne lui offrirait pas le même soutien. À l'âge que j'ai, je travaille pour le plaisir. Si je n'ai pas de plaisir à travailler et si je ne sens pas que la personne estime le travail que je fais, j'ai tendance à laisser ma place à d'autres.

Appelé à remplacer le congé de maladie du plaignant, Jean Guy Desrosiers peut témoigner du climat de travail tendu qui régnait autour de Mme Proulx.

Elle a beaucoup de qualités, mais elle a une carence au niveau de la direction des ressources humaines [...]. Il faut apprendre à écouter, travailler en équipe, se servir des connaissances des autres et non pas essayer d’imposer les nôtres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !