•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Cirque de la Pointe-Sèche à nouveau contraint d'annuler sa saison

Une scène du spectacle Naval où un funambule s'exécute sur un fil attaché le long d'une structure en bois qui ressemble à la coque d'un bateau.

En 2019, le Cirque de la Pointe-Sèche a présenté le spectacle Naval à Saint-Germain-de-Kamouraska (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Cirque de la Pointe-Sèche annule sa saison estivale pour une deuxième année de suite, en raison de la pandémie.

Le cofondateur du Cirque de la Pointe-Sèche, Élyme Gilbert, admet que la décision a été difficile à prendre.

D'autant plus que le spectacle qui devait initialement être présenté à l'été 2020 était fin prêt pour la saison estivale à venir. Or, l'équipe doit maintenant abandonner ce projet.

On a eu quand même la chance d'être capable de garder toute notre équipe pendant presque un an et demi, souligne Élyme Gilbert en entrevue à l'émission Info-réveil.

On étaient vraiment prêts, les affiches étaient prêtes, tout était là, mais après deux ans d'annulation, on n'aura pas le choix. L'équipe s'effrite tranquillement et les gens sont moins disponibles, donc on va être dans l'obligation de faire un nouveau spectacle.

Une citation de :Élyme Gilbert, cofondateur du Cirque de la Pointe-Sèche

En 2019, le Cirque de la Pointe-Sèche s'était installé dans un lieu unique à Saint-Germain-de-Kamouraska.

L'équipe avait créé un amphithéâtre constitué d’anciens conteneurs maritimes transformés en estrades, installés face à une falaise qui était illuminée dès le coucher du soleil. Mais avec la pandémie, ce site est lui aussi à l'abandon.

Élyme Gilbert, fondateur du Cirque de la Pointe-Sèche

Élyme Gilbert est l'un des fondateurs du Cirque de la Pointe-Sèche (archives).

Photo : Radio-Canada

C'est triste de voir ces belles installations là ne pas servir, admet Élyme Gilbert.

On est en train de regarder comment on pourrait faire pour leur trouver une utilisation autre, mais quand ce n'est pas habité, on dirait que ça se détériore plus rapidement. Ça fait mal au cœur, confie-t-il.

Alors que la pandémie sévit toujours au Québec, l'artiste s'inquiète pour l'avenir de sa discipline.

C'est très difficile, surtout pour les artistes de cirque. Presque la majorité sont en train de se trouver une nouvelle carrière. Les gens n'ont pas le choix, ils veulent manger. C'est un peu triste pour le monde du cirque en général.

Une citation de :Élyme Gilbert, cofondateur du Cirque de la Pointe-Sèche

Il est en contact avec d'autres organisations qui vivent les mêmes difficultés. Même si demain matin, on voulait repartir le Cirque du Soleil, les artistes ne sont pas nécessairement à l'entraînement. Ça va prendre un certain temps avant de retrouver la qualité de spectacles qu'on a connue, avance Élyme Gilbert.

Même s'il se réjouit de l'aide de 11,8 M$ annoncée par Québec pour les arts du cirque, il estime que le Cirque de la Pointe-Sèche ne pourra pas en profiter.

Néanmoins, il espère que le Cirque de la Pointe-Sèche pourra enfin retrouver le public en 2022. Nous on va être là, assure-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !