•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Justin Trudeau rencontre virtuellement des aînés de Magog

Justin Trudeau écoute la question d'un journaliste pendant le point de presse.

Justin Trudeau et Chrystia Freeland ont rencontré virtuellement des aînés de la Résidence Memphrémagog, à Magog, lundi.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau et la vice-première ministre Chrystia Freeland ont rencontré virtuellement des aînés de la Résidence Memphrémagog, lundi. Une occasion pour ces derniers de poser leurs questions et de partager leur réalité parfois difficile depuis la dernière année.

Je suis content d’être avec vous à Magog virtuellement pour cette opportunité de pouvoir partager un peu, s’est exclamé Justin Trudeau. Ça m’intéresse de savoir comment ça s’est passé pendant la pandémie et quelles sont vos préoccupations. On a entendu les gens à travers le pays qui ont eu des moments difficiles pendant la pandémie.

On sait que cette pandémie a frappé plus fort les aînés que n’importe qui d’autre. Et on va continuer d’être là.

Une citation de :Justin Trudeau
Des aînés de la Résidence Memphrémagog assis

Des aînés de la Résidence Memphrémagog ont participé à un café-causerie avec Justin Trudeau, le 3 mai 2021.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Rousseau

Rachel Sauvé, une résidente, dit avoir trouvé ce café-causerie fort agréable. On a vu M. Trudeau sous différents angles. Il nous a parlé de politique, mais aussi de ses enfants, explique-t-elle. Mme Sauvé dit avoir trouvé le premier ministre du Canada très humain et réceptif aux questions. On voit M. Trudeau à la télévision. Mais le voir comme ça, sur Internet, nous répondre, c’est agréable, dit-elle.

Une autre résidente a pour sa part demandé à Justin Trudeau ce il comptait faire pour que les aînés qui vivent en résidence puissent avoir une meilleure qualité de vie. La plus grande tragédie de cette pandémie, ça a été de voir tellement d’aînés à travers le pays souffrir non seulement d’isolement, mais aussi subir [autant] de pertes. En même temps, ça a souligné les sous-investissements qui peuvent [exister] depuis plusieurs années dans les résidences à travers le pays, offre-t-il comme réponse.

Je pense que tous les Canadiens sont en train de se dire qu’il faut prendre soin de nos aînés. Ceux qui ont bâti notre pays et notre société.

Une citation de :Justin Trudeau

Juliette Roy a de son côté demandé à Justin Trudeau pourquoi la téléphonie mobile et Internet coûtaient aussi cher au Canada. Le premier ministre a reconnu à quel point la connectivité à Internet était essentielle en cette période de pandémie. Ce n’est plus un luxe, mais un service essentiel comme l’électricité et l’eau courante. En tant que pays, on a beaucoup d’investissements à faire. L’un des défis du Canada, c’est que nous avons de grands espaces et une petite population dans les régions rurales. C’est donc très cher pour les compagnies de téléphonie et d’Internet de brancher tout le monde, explique le premier ministre.

Ce dernier souligne d’ailleurs que des partenariats sont en train de se faire. On fait des investissements pour connecter tout le monde pour s’assurer que ça ne coûte pas plus cher dans un milieu rural que dans un centre-ville. C’est une question d’équité, promet-il. Le mois dernier, Justin Trudeau et François Legault avaient d’ailleurs annoncé des investissements de 826 millions de dollars pour permettre de brancher 150 000 foyers du Québec à Internet haute vitesse d’ici septembre 2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !