•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éclosion de COVID-19 à Yellowknife : plus de 1000 contacts identifiés

La collectivité de Behchokǫ̀ est ajoutée à la liste des municipalités touchées par les ordres de santé publique.

La ville de Yellowknife

Yellowknife compte désormais 14 cas de la COVID-19 liés à la même éclosion.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

La santé publique des Territoires du Nord-Ouest affirme avoir identifié plus de 1000 contacts étroits liés à l'éclosion de la COVID-19 à l’École N.J. Macpherson de Yellowknife.

Une vingtaine d’avertissements de risque d'exposition à contacts étroits ont été lancés dans différents endroits de la ville, notamment dans des autobus scolaires et dans certaines classes de différentes écoles de Yellowknife. 

En date de mercredi après-midi, 14 personnes ont été infectées par le virus et six autres cas doivent encore être confirmés.

Les contacts identifiés par le gouvernement comprennent l’ensemble des élèves et du personnel de l’École N.J. Macpherson, déjà ciblé samedi comme un lieu d’exposition à risque de transmission, ainsi que d’autres membres de la communauté.

Selon la santé publique, les équipes de traçage s'affairent à contacter les gens identifiés comme contacts étroits.

Ces quelque 1000 contacts doivent s’isoler et contacter les autorités sanitaires pour un test de dépistage.

L'extérieur de l'École N.J. Macpherson.

L’École N.J. Macpherson a été le centre de la première éclosion de la COVID-19 à Yellowknife.

Photo : Radio-Canada / Liny Lamberink

La santé publique demande aux Ténois qui n’ont pas été identifiés comme contacts de ne pas essayer de prendre rendez-vous pour un test de dépistage, afin de donner la priorité aux autres.

D'autres endroits de Yellowknife ont aussi été identifiés comme lieux d'exposition potentiels . Les gens qui ont visité ces lieux pendant la période d'exposition n’ont pas à s’isoler, mais sont priés de garder un œil sur l’apparition de symptômes.

Fermeture des écoles de Behchokǫ̀

Lundi après-midi, la médecin hygiéniste en chef, Kami Kandola, a annoncé la fermeture préventive des écoles de Behchokǫ̀.

Dans un communiqué, la Dre Kandola indique que des élèves et des membres du personnel des écoles de la collectivité ont participé à certaines activités communautaires, ce week-end à Yellowknife, notamment lors d'un tournoi de soccer interécoles.

Comme à Yellowknife, le port du masque est désormais obligatoire à Behchokǫ̀.

Une affiche à l'entrée de l'école demande de ne pas entrer.

La santé publique a ordonné dimanche soir la fermeture de toutes les écoles de Yellowknife après avoir confirmé de nouveaux cas de COVID-19 liés à l’éclosion de l’École N. J. Macpherson.

Photo : Radio-Canada / Liny Lamberink

Début de l'école à distance mercredi

La fermeture des écoles de Yellowknife, Ndilo et Dettah a causé bien des maux de tête lundi matin aux parents, aux employeurs et aux administrations scolaires qui ont dû s'adapter à cette mesure préventive de la santé publique pour contrer l'éclosion de COVID-19 dans la capitale.

Dans des lettres presque identiques envoyées aux parents lundi après-midi, le conseil scolaire YK1, les écoles catholiques de Yellowknife et la Commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest ont offert quelques détails généraux sur ce qui attend les élèves lorsqu’ils reprendront leurs cours à distance mercredi.

Les administrations scolaires précisent que tout n’est pas fin prêt et qu’ils continueront d'élaborer leur plan lundi et mardi.

Les parents devraient s'attendre à recevoir un mot ou un appel de l'enseignant de leur enfant d’ici mardi soir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !