•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Fédération des enseignants de la Saskatchewan lance un appel pour les cours en ligne

Michel Roy donne un cours à une classe vide. C'est jour d'enseignement en ligne pour ses élèves de 5e secondaire.

La Fédération des enseignants de la Saskatchewan voudrait passer à l'enseignement en ligne uniquement.

Photo : Radio-Canada / Bruno Giguère

Radio-Canada

Alors que les écoles de Regina rouvrent leurs portes aux enseignants et aux élèves, cette semaine, après avoir été en enseignement à distance depuis la fin de mars, la Fédération des enseignants de la Saskatchewan (STF) réitère ses inquiétudes face aux cas de COVID-19.

La STF continue de demander à la province un enseignement à distance pour Saskatoon et sa région environnante en particulier. Son président, Patrick Maze, estime que de continuer à attendre de voir ce qui va se passer, c’est exposer les enseignants à un virus mortel.

Patrick Maze affirme qu’il faut être proactif et non pas attendre de voir comment la situation va évoluer, au moment où Saskatoon est confrontée à une hausse des cas de COVID-19 et des variants.

Si l'on ne fait rien maintenant, on en paiera le prix plus tard.

Une citation de :Patrick Maze, président de la Fédération des enseignants de la Saskatchewan

L’école en ligne serait la seule solution, selon lui, pour prévenir le risque de contamination chez les élèves, les enseignants et le personnel scolaire de cette région.

Des inquiétudes à Regina

Les inquiétudes sur un retour en classe des élèves dépassent la seule zone de Saskatoon. À Regina, des parents d'élèves et des enseignants ont lancé une pétition contre l'arrêt des cours en ligne.

L’auteure de la pétition, Dawn Barker, explique vouloir mettre la pression sur les divisions scolaires ainsi que sur le gouvernement provincial et l’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA).

La Division scolaire des écoles publiques de Regina a invité Dawn Barker à une rencontre virtuelle ce mercredi afin de prendre en compte ses préoccupations.

De son côté, la Division scolaire catholique de Regina déclare baser sa décision de rouvrir les salles de classe sur les informations provenant des experts médicaux.

Améliorer l'accès aux vaccins

Mais pour Patrick Maze, même si les enseignants ont désormais accès aux vaccins, ils peinent encore à recevoir leur injection.

Ils doivent se rendre là où les doses sont disponibles, déplore le président de la STF.

Auxiliaire en enseignement à Regina, Damon Munoz a par exemple été contraint de se rendre à Saskatoon le week-end dernier pour recevoir son injection. Une fois sur place, il a dû attendre six heures pour obtenir son vaccin.

Avec les informations de Désiré Kafunda

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !