•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Dr Roumeliotis demande que le confinement soit prolongé pour la fête de la Reine

Deux piétons marchent sur le trottoir désert devant des boutiques fermées à Cornwall.

Des boutiques de Cornwall lors du premier confinement en avril 2020 (Archives)

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Radio-Canada

Le médecin hygiéniste du Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO) demande au gouvernement provincial de prolonger le confinement au-delà de la dernière fin de semaine du mois de mai, en raison du jour férié de la fête de la Reine.

Les Ontariens auront droit à une longue dernière fin de semaine de mai pour la fête de la Reine. Et officiellement, le confinement devrait prendre fin quelques jours avant celle-ci, le 20 mai.

Mais le Dr Paul Rouemliotis souhaite que la province prenne les mesures nécessaires pour éviter une explosion du nombre de cas de COVID-19 au retour du congé.

Ma recommandation, ça serait de faire une prolongation au moins après cette fin de semaine, a-t-il indiqué en point de presse, lundi.

Selon lui, les longs congés ont été synonymes de hausse des cas dans la région. Le Dr Roumeliotis a rappelé qu'à la suite du congé de Pâques, les bilans quotidiens n'ont cessé de s'alourdir pendant quelques jours.

Donc, je pense que ça vaut la peine de faire une extension au niveau du confinement. Une ou deux semaines, a-t-il précisé.

Pour le moment, l'est de l'Ontario présente des chiffres encourageants. Au courant de la fin de semaine, 55 nouveaux cas de COVID-19 ont été répertoriés sur le territoire. Actuellement, 22 personnes sont hospitalisées et six d'entre elles sont aux soins intensifs.

Au niveau de la moyenne mobile, on voit vraiment une nette diminution des cas.

Une citation de :Dr Paul Roumeliotis, médecin hygiéniste du Bureau de santé de l'est de l'Ontario

D'ailleurs, le médecin hygiéniste a aussi indiqué, en point de presse, lundi, que le nombre de cas liés aux variants avait drastiquement chuté dans l'est ontarien. Ils sont rendus à peu près à 35 % des cas dans notre région, a-t-il fait valoir.

À titre de comparaison, près de 79 % des cas étaient issus d'un variant il y a à peine quelques semaines, et en Ontario, les variants représentent toujours 73 % des cas, comme l'a mentionné le Dr Roumeliotis.

Un plan pour l'été

Le médecin hygiéniste s'est également réjoui de l'avancée de la campagne de vaccination.

Le pourcentage des personnes qu’on vaccine augmente de jour en jour, a-t-il assuré, mais il faut continuer à respecter les mesures sanitaires.

La semaine dernière, divers groupes ont demandé à la province de considérer la réouverture des installations sportives extérieures à quelques semaines de la saison estivale.

Vendredi, on apprenait que le chef de la santé publique de l'Ontario, le Dr David Williams était prêt à examiner la question.

Dans l'est ontarien, nous planifions ouvrir les plages, mais nous attendons des conseils [du provincial], a mentionné le Dr Roumeliotis. Ce dernier a aussi ajouté que la réouverture se ferait progressivement.

Trois facteurs permettront de décider s'il est sécuritaire d'ouvrir ces installations : les hospitalisations, le nombre de cas et le pourcentage de personnes ayant reçu le vaccin, a énuméré le médecin hygiéniste du BSEO.

Plus les chiffres seront favorables, plus nous serons en mesure d’ouvrir progressivement, a-t-il conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !