•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre jeunes randonneurs égarés sauvés par les pompiers au Mont-Orford

Le mont Orford vu de loin.

Les randonneurs ont emprunté le sentier des Crêtes en fin d'après-midi.

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

Les pompiers du Service de sécurité incendie de la Ville de Magog ont dû intervenir, dimanche soir, pour sauver quatre jeunes de Longueuil, qui s'étaient égarés au Parc national du Mont-Orford.

Vers 20 h 15, on a reçu un appel 9-1-1 pour nous signaler que quatre jeunes s'étaient perdus sur le sentier des Crêtes, souligne Martin Pomerleau, chef aux opérations du Service de sécurité incendie à la Ville de Magog.

Pour une raison inconnue, les randonneurs avaient quitté le sentier balisé, et s'étaient égarés.

Le Canton d'Orford est venu prêter assistance aux pompiers, ainsi que la Régie de police de Memphrémagog. L'équipe de sauvetage a pu localiser les quatre randonneurs grâce à leur cellulaire. On a pu avoir les coordonnées GPS des jeunes, explique Martin Pomerleau, ajoutant qu'un tel sauvetage n'est toutefois pas simple à faire.

C'est environ deux heures aller, deux heures retour à pied. Ce ne sont pas des sentiers qui sont praticables avec des véhicules. C'est vraiment à pied qu'on doit secourir. C'est difficile de jour, c'est encore plus difficile de nuit. Les obstacles, la boue, les souches, les angles, c'est très difficile. Mobiliser le personnel comme ça, c'est des risques.

Une négligence des randonneurs

À l'arrivée des secouristes, les jeunes n'étaient pas blessés, mais ils ont été quittes pour une légère hypothermie.

Ils n'avaient pas l'équipement nécessaire. Ils étaient en petites espadrilles, pas d'eau avec eux, pas de nourriture. Ils se sont fait surprendre par la noirceur, par le froid.

Martin Pomerleau soutient d'ailleurs que les jeunes randonneurs ont agi de façon négligente, rappelant que ce type d'expédition nécessite une certaine préparation... sans oublier de prendre en considération le couvre-feu.

Ils ont décidé hier après-midi d'aller faire une excursion en forêt, vers 15 h 30. À ce qu'on peut savoir, ils n'étaient pas nécessairement au courant du niveau de difficulté de ce sentier [...] Le sentier des Crêtes est quand même très difficile.

Une citation de :Martin Pomerleau, chef aux opérations du Service de la sécurité incendie de la Ville de Magog

Martin Pomerleau ajoute qu'ils ont d'ailleurs reçu un petit sermon de la part du chef aux opérations, pour leur expliquer la dangerosité de ce qu'ils ont fait. Heureusement, cette fois-ci, tout s'est bien terminé.

Avec les informations d'Emy Lafortune

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !