•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Freshman 15 : la conscience du corps dans les mots d'Amber O'Reilly

La poète Amber O'Reilly regardant l'objectif de la caméra.

Amber O'Reilly et son poème Freshman« 15 »

Photo : Radio-Canada

Christine Lamontagne

La poète Amber O'Reilly parle de la conscience du corps et de l'estime de soi dans son poème intitulé Freshman 15 qu'elle présente, le temps d'une performance avec L'atelier culturel.

L’oeuvre figure dans son recueil de poésie Boussole Franche, une exploration linguistique, émotive et naturelle des lieux par lesquels l’autrice a transité au cours de sa vie.

Ses poèmes expriment avec force les émotions ressenties tout au long de sa route, témoignent de ses expériences, de ses découvertes et de sa croissance. Une rose des vents d’une grande géographie de l’intime, du féminin et du social.

Entrevue Amber O'Reilly

Freshman 15, l'œuvre qu’elle présente dans cette performance éclair, s'inspire du passage à l'âge adulte de l'auteure lors de ses années aux études, loin de sa ville natale de Yellowknife dans les Territoires du Nord-Ouest.

Je suis allée vivre ailleurs pour mes études. Et donc je devais apprendre à me nourrir… dans tous les sens du terme, à prendre soin de moi. Et ça m’a apporté à une place de vulnérabilité. C’était à ce point où j’ai commencé à prendre conscience de mon corps et ce que ça voulait dire pour moi et pour les autres.

Amber O'Reilly est une poétesse, une artiste de création parlée, une dramaturge et une scénariste.

Sa poésie et ses écrits critiques ont été publiés dans plusieurs revues, magazines et journaux. Elle a également fait du slam un peu partout au Canada.

Amber O'Reilly est aussi autrice de plusieurs courtes formes théâtrales et cinématographiques.

Portail de L'atelier culturel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !