•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enseignants et les éducateurs pourront se faire vacciner dès mardi

Un enseignant discute avec les élèves de sa classe.

De nombreux conseils scolaires demandaient depuis plusieurs semaines que les enseignants soient priorisés dans le cadre de la campagne de vaccination de la province.

Photo : iStock / FatCamera

Radio-Canada

Lundi, le premier ministre de l'Alberta, Jason Kenney, a annoncé que, dès mardi, les enseignants, les éducateurs et le personnel de soutien des écoles de l'Alberta pourront recevoir le vaccin contre la COVID-19.

Les rendez-vous pourront être pris en utilisant l'outil de réservation en ligne de Services de santé Alberta, en appelant l'une des pharmacies participantes ou en composant le 811.

Selon Jason Kenney, 60 % des enseignants et des employés des écoles de l’Alberta sont déjà vaccinés.

Dans un communiqué, l’Association des enseignants de l'Alberta (ATA) écrit simplement : Il était temps. L'ATA demandait à la province depuis plusieurs semaines d’ouvrir la vaccination pour ces groupes en particulier.

Le premier ministre indique que les vaccins seront distribués selon des déclarations sur l'honneur, c'est-à-dire qu'il ne sera pas nécessaire de fournir de preuve d'emploi pour recevoir une dose de vaccin.

Nous surveillons attentivement notre approvisionnement en vaccins et prévoyons ouvrir la phase 3, celle pour la population générale de plus de 16 ans, dans un avenir très proche, dit Jason Kenney.

La province ouvre également la vaccination aux résidents de plus de 18 ans de Banff et de la municipalité régionale de Wood Buffalo. Les deux zones ont actuellement les plus hauts taux de cas actifs pour 100 000 habitants.

Le vaccin est l'occasion pour nous de sortir de la pandémie et de revenir à la normale, mais pour le moment, ce n'est pas suffisant. Les cas et les hospitalisations augmentent plus vite que l'arrivée de nos vaccins. Nous devons aplatir la courbe dans les prochaines semaines, ce qui signifie que nous avons besoin que les gens suivent les règles, affirme-t-il.

Mesures supplémentaires pour deux autres régions

Okotoks et le comté de Rocky View ont été ajoutés à la liste des zones qui doivent imposer plus de restrictions à leurs résidents.

Dès lundi, les salles de sports doivent fermer, et les sports organisés à l'intérieur et à l'extérieur doivent cesser.

De plus, les élèves de la 7e à la 12e année auront des cours à distance durant deux semaines.

Des mesures plus sévères mardi?

Jason Kenney a également profité de l'occasion pour avertir la population albertaine qu'il comptait mettre en place des restrictions plus sévères, sans toutefois donner de détails sur ce qui sera annoncé mardi.

Faisant allusion au rodéo illégal de Bowden auquel ont pris part des centaines d’Albertains, il avance que compte tenu des problèmes que nous avons vus ce week-end et du nombre record de signalements de cas, nous développons des mesures de santé publique plus restrictives, que je compte annoncer demain.

Cet événement a été organisé par des gens qui ne se soucient tout simplement pas [de la COVID-19], a-t-il déclaré. Apparemment, ils ne se soucient pas de la COVID-19 ni des sacrifices que des millions d'Albertains font chaque jour.

Interrogé sur sa réponse à la troisième vague de la COVID-19, il a déclaré que son gouvernement continuait de considérer globalement un équilibre entre les mesures de santé publique et les préoccupations économiques.

La raison pour laquelle nous sommes à ce stade critique de la pandémie en Alberta, avec un nombre record de cas quotidiens et de [personnes aux] soins intensifs, c'est précisément parce que, pour une raison quelconque, trop d'Albertains ignorent les règles que nous avons mises en place, croit-il.

Il ajoute que les règles en vigueur en Alberta sont essentiellement les mêmes que celles existant en Colombie-Britannique et en Saskatchewan.

Leur nombre de cas diminue tandis que le nôtre augmente, dit-il. 

La situation le 3 mai

Par ailleurs, l’Alberta signale 2012 nouveaux cas de COVID-19 et 4 décès en 24 heures. 

Plus de 15 000 tests ont été effectués en une journée. Le taux de positivité se situe à 13,2 %.

Parmi les nouveaux cas, 1900 sont liés à un variant du coronavirus. Le total des cas de variants représente 64 % des cas actifs dans la province.

Lundi, 658 personnes étaient hospitalisées en raison de la COVID-19, dont 154 aux soins intensifs. 

Le total de cas actifs de la maladie est de 23 608 dans toute la province. Calgary en recense le plus grand nombre, soit 9942.

Depuis le début de la pandémie, la COVID-19 a fait 2090 morts en Alberta.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !