•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rassemblement illégal au lac Malfait à Baie-Comeau

Photo du lac avec en premier plan un foyer extérieur.

Le Camping du lac Malfait n'est pas encore ouvert pour les campeurs.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

La Sûreté du Québec a mis fin à un rassemblement de 22 personnes, tant des adultes que des mineurs, vers 23 h samedi soir, près du lac Malfait dans la région de Baie-Comeau.

Au total, plus de 40 rapports d’infractions pour non-respect du couvre-feu et interdiction de rassemblement ont été remis aux contrevenants.

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, dénonce ce genre de rassemblement, alors que la région de la Manicouagan traverse un épisode critique de la pandémie de COVID-19.

Une carte de la région de Baie-Comeau

Le lac La Chesnaye, mieux connu sous le nom du lac Malfait, est situé à une quinzaine de kilomètres au nord de la ville de Baie-Comeau.

Photo : Radio-Canada

Selon M. Montigny, ces personnes seraient entrées illégalement sur le site du camping du lac Malfait alors qu'il n’est pas encore ouvert pour la saison estivale.

Quelques-uns auraient décidé d’y installer une tente et d’y passer la soirée, toujours selon le maire de Baie-Comeau.

On ne doit pas se rassembler, on ne doit pas aller s’isoler dans le bois pour essayer de se sauver du regard des citoyens et des policiers. C’est normal que la police intervienne dans ces secteurs-là pour éviter des rassemblements, soutient Yves Montigny.

Un des administrateurs du camping, David Dumont, dénonce à son tour ce genre de rassemblements interdits. Il se console toutefois du fait qu'aucun dommage n'a été fait sur le site selon lui.

C'est désolant c'est sûr, on ne peut pas cautionner ça. Je l'ai appris comme tout le monde aujourd'hui et j'étais assez surpris!

Une citation de :David Dumont, administrateur bénévole

Selon la Sûreté du Québec, les amendes varient entre 1000 $ et 6000 $ pour de telles infractions.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.