•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Dr Aubin appelle à la prudence malgré la baisse marquée de lundi

Un autobus à l'intérieur duquel des tests de dépistage de la COVID-19 peuvent être menés est garé dans un stationnement.

La clinique de dépistage mobile est installée à Dolbeau-Mistassini.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Brisson

La courbe des cas de COVID-19 au Saguenay-Lac-Saint-Jean, malgré une baisse lundi, continue à inquiéter le directeur régional de la santé publique, Donald Aubin.

Il craint qu'arrivent encore des événements où plusieurs cas seraient reliés. Présentement, son attention est tournée vers un secteur de la MRC de Maria-Chapdelaine, qui comprend notamment la Polyvalente de Normandin.

Le nombre de nouveaux cas a d’ailleurs beaucoup oscillé depuis quatre jours, avec 16, 28, 47 et enfin seulement huit nouveaux cas lundi. Ce qu’on nous rapporte au niveau des enquêtes, c’est très clair qu’il y a un certain pourcentage de la population qui suit difficilement les règles et ça se fait sentir. On nous parle de rassemblements, on nous parle d’événements qui ont eu lieu dans lesquels il y a eu de la propagation et dans lesquels on est obligé justement de faire des tests de façon plus extensive et c’est justement ça qui entraîne les variations, a-t-il expliqué d’entrée de jeu.

Actuellement, la région montre une moyenne sur sept jours de nouveaux cas par million d'habitants de 91,8. Une moyenne en haut de 100 peut mener à la zone rouge. La région se trouve à ce niveau depuis plusieurs semaines.

Selon le bilan publié par le Centre de services scolaire du Pays-des-Bleuets lundi midi, il y a 14 cas confirmés de COVID-19 chez les élèves et les membres du personnel. Trente-huit membres du personnel et 135 élèves sont en isolement. En fait la Polyvalente de Normandin et plusieurs petits villages qui étaient près sont touchés avec des cas sporadiques. Mais effectivement, au niveau de la polyvalente on a eu plusieurs cas dans quelques classes qui se sont retrouvés et tout de suite ça donne un grand nombre , a indiqué Donald Aubin en entrevue à Radio-Canada.

Une hausse de cas de COVID-19 a d’ailleurs été observée dans les derniers temps à Albanel, Girardville, Normandin et à Saint-Thomas-Didyme. Ce secteur du Lac-Saint-Jean compte 38 cas actifs. La MRC de Maria-Chapdelaine affiche un taux de 152,1 cas actifs par 100 000 habitants. Dimanche, 14 cas s’étaient ajoutés.

Donald Aubin en point de presse.

Le directeur de la santé publique au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Donald Aubin

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Pour donner une meilleure idée de la situation, le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean a dépêché la clinique mobile de dépistage de la COVID-19 à Dolbeau-Mistassini jusqu’à mercredi.

Dans le haut du Lac actuellement, comme partout ailleurs, il faut vraiment, mais vraiment suivre les mesures. On peut avoir un sentiment de sécurité, surtout dans des zones qui n’ont pas été très touchées. Ça peut être un quartier, ça peut être une ville ou un village qui n’a pas été très touché et on peut développer facilement le sentiment que chez nous ce n’est pas venu, on est correct, on ne prend pas toutes les mesures, a-t-il poursuivi.

Sans donner d’exemples précis, le Dr Aubin a indiqué qu’il craint toujours des situations comme il y a eu à Québec, notamment, où plus de 500 cas ont été reliés à un centre d’entraînement. Ce qu’on a vu dans certaines régions, c’est une détérioration très rapide, à un moment il est arrivé des super propagateurs, des gens qui se sont retrouvés dans une position dans laquelle il y avait un potentiel de propagation qui était très important et on s’est retrouvé avec beaucoup de cas et là ça a monté très rapidement. […] Il y a toujours un risque quand on sait qu’il y a une circulation aussi importante que la nôtre actuellement , a-t-il illustré.

Vaccination

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean continue à se démarquer dans la campagne actuelle de vaccination. En date de lundi, 118 261 doses de vaccins avaient été administrées dans la région, dont 5591 qui représentaient une deuxième dose. Ainsi, la région a administré jusqu'à maintenant 42,64 doses par 100 habitants, loin devant la moyenne provinciale qui se situe à 37,97. En termes de pourcentage de population, 40,1 % des gens ont reçu au moins une dose et un peu plus de 2 % des Saguenéens et Jeannois ont reçu deux doses.

Cette semaine on va avoir un bon nombre de vaccins, 14 000 ça commence à être beaucoup , a chiffré Donald Aubin. Sur ces 14 000 doses, il y avait déjà 13 000 rendez-vous pris au moment de l’entrevue accordée à Radio-Canada, lundi.

Hospitalisations

Actuellement, 11 personnes sont hospitalisées en lien avec la COVID-19 à l’Hôpital de Chicoutimi. On a des gens plus jeunes qui effectivement restent plus longtemps. On le voit, le nombre d’admissions n’est quand même pas si élevé, mais les gens demeurent plus de jours qu’auparavant et demandent plus de soins. Ils sont effectivement plus jeunes. On regardait la semaine passée, aux soins intensifs, nos gens étaient une moyenne de 61 ans. C’est beaucoup plus jeune que ce qu’on avait au cours de l’automne, a-t-il conclu. Il y a eu jusqu’à 73 personnes hospitalisées l’automne dernier au plus fort de la 2e vague.

Avec les informations de Catherine Paradis et Annie-Claude Brisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !