•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une protection supplémentaire pour les chauffeurs d'autobus de Saskatoon

Une porte vitrée protège le poste de chauffeur dans un bus de Saskatoon.

Les cloisons choisies par la Ville sont faites de vitre et de métal.

Photo :  Capture d’écran - Twitter

Radio-Canada

Saskatoon Transit, la société responsable des autobus publics de la Ville des Ponts, a commencé à installer des cloisons de protection vitrées pour les chauffeurs de ses véhicules.

Cette décision est une réponse à un rapport publié au début de l'année, selon lequel 130 altercations ont eu lieu entre un passager et un chauffeur en 2020, contre 76 en 2019. Les altercations recensées comprennent des agressions, du harcèlement ou encore des différends sur les tarifs.

La hausse continue des agressions a poussé la Ville à octroyer un budget de 500 000 $ pour équiper de cloisons protectrices une partie de la flotte d'autobus.

Avec la COVID-19, nous remarquons une augmentation de conflits verbaux, explique le directeur de Saskatoon Transit, Jim McDonald. Nous nous retrouvons donc avec certains usagers qui sont un peu plus stressés et qui ont peu de patience avant de commencer à crier et à hurler sur les gens.

C’est juste une autre méthode pour tenter de garantir la sécurité de nos équipes.

Une citation de :Jim McDonald, directeur de Saskatoon Transit

Équiper tous les autobus avec une telle protection coûterait entre 980 000 $ et 2,8 millions de dollars à la Ville de Saskatoon.

Pour le moment, seuls 43 véhicules en seront munis au cours des neuf prochains mois.

L'installation de cloisons transparentes dans le but de protéger les chauffeurs d'autobus est une méthode de plus en plus répandue à travers le continent.

C’est une tendance globale en Amérique du Nord, explique Jim McDonald. De nombreuses entreprises de transport public optent pour ces mesures de sécurité.

Avec les informations de David Shield

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !