•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Finances municipales : un surplus record de 122 millions en 2020

Les drapeaux flottent devant l'hôtel de ville de Québec.

Les drapeaux de la ville de Québec, du Québec et du Canada flottent devant l'hôtel de ville de Québec (archives).

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Après s’être inquiétée de la chute des revenus municipaux en raison de la COVID-19, l’administration Labeaume dévoile un surplus de 121,9 millions de dollars pour 2020. L’aide d’urgence du provincial et la frénésie immobilière ont dopé les finances de la Ville.

Les années financières se suivent, mais ne se ressemblent pas à Québec. Malgré la pandémie qui continue de bousculer nos vies, l’administration Labeaume a réussi à boucler l’année 2020 avec un excédent des revenus sur les dépenses de 121,9 millions.

C’est plus de trois fois les surplus enregistrés en 2019, soit 36,3 millions de dollars.

L’aide financière d’urgence du gouvernement Legault, évaluée à 55,7 millions, a évidemment pesé dans la balance.

Surchauffe immobilière

La Ville de Québec a également profité de l’explosion de l’activité immobilière sur son territoire.

Ainsi, l’ajout au rôle d’évaluation des nouvelles constructions se traduit par des revenus excédentaires de 19,2 millions.

Les droits de mutation payés par les nouveaux propriétaires, la fameuse taxe de bienvenue, dépassent pour leur part les prévisions d'environ 9 millions.

La vente d'actifs immobiliers a finalement permis à la Ville de toucher près de 10 millions de dollars.

Baisse des dépenses

Le ralentissement des activités municipales et la fermeture des centres sportifs et communautaires, des piscines et des arénas ont permis à la Ville de dégager des économies substantielles de 45 millions de dollars. La mise à pied temporaire d’employés associés aux activités de loisirs explique en partie l’ampleur de cette somme.

La Ville a aussi récolté les fruits d’efforts de rationalisation au sein de ses effectifs et profité de la baisse des taux d’intérêt sur sa dette pour dégager des économies de 32,4 millions.

L’administration Labeaume prévoit que les effets de la pandémie se feront encore sentir sur les finances municipales jusqu'en 2023.

La Ville de Québec prévoit des déficits de 42,5 millions, 39,1 millions et 32,3 millions pour les années 2021, 2022 et 2023, respectivement.

Prudence

En conférence de presse, le maire Labeaume a insisté sur le caractère imprévisible de la pandémie depuis le début.

Même si le surplus dégagé en 2020 est considérable, il entend continuer à gérer les finances municipales de façon serrée.

Soyons prudents. On a été prudent en 2020 et ça nous a bien servi, a-t-il martelé.

L’opposition officielle à l’hôtel de ville l'a aussitôt accusé de manquer de sensibilité envers ceux que la pandémie a le plus durement affecté.

La Ville de Québec nage présentement dans des surplus records, mais plusieurs de nos commerçants essaient de garder la tête hors de l’eau, a déploré le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !