•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 à Yellowknife : écoles fermées et masques obligatoires

Corridor avec une rangée de casiers aux portes jaunes et des dessins collés dessus.

Casiers de l'École Allain-Saint-Cyr, à Yellowknife.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

La santé publique a ordonné dimanche soir la fermeture de toutes les écoles de Yellowknife ainsi que celles de Ndilo et de Dettah, après avoir confirmé six nouveaux cas de COVID-19 liés à l’éclosion de l’École N. J. Macpherson.

Dix autres cas probables liés à ces écoles sont en attente de confirmation en laboratoire. Les autorités ont également identifié plusieurs lieux d’exposition.

Depuis, la médecin hygiéniste en chef, Kami Kandola, a ordonné le port du masque obligatoire dans les lieux publics intérieurs de Yellowknife.

Ce ne sont pas des décisions faciles à prendre. Personne ne veut fermer les écoles à l'apprentissage en classe ou suspendre les activités parascolaires pour nos enfants, a expliqué Kami Kandola en conférence de presse lundi. Mais elles sont nécessaires, maintenant.

Éclosion à l’École N.J.-Macpherson

Les autorités sanitaires avaient annoncé la fermeture de l’École N.J.-Macpherson samedi après la confirmation d’une éclosion. Huit cas de COVID-19 ont été confirmés dans cette école, jusqu'à présent.

Les élèves et les membres du personnel qui se sont trouvés dans l’école entre le 23 et 30 avril doivent s’isoler. Ils sont considérés comme des contacts étroits, puisqu’il y a eu des expositions dans chacune des classes, selon la santé publique. 

Les personnes habitant à la même adresse qu’un contact étroit doivent aussi s’isoler.

Kami Kandola a toutefois confirmé qu’un travailleur essentiel ayant reçu ses deux doses du vaccin depuis plus de 14 jours, pourra contacter la ligne Protégeons les T.N.-O. afin de recevoir une exemption de son isolement pour aller travailler. Il devra tout de même s’isoler lorsqu’il n'est pas au travail.

Kami Kandola parle en conférence de presse.

Kami Kandola est la médecin hygiéniste en chef des Territoires du Nord-Ouest.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Vers le vaccin de Pfizer-BioNTech pour les jeunes

Lors de la conférence de presse, la ministre de la Santé, Julie Green, a annoncé qu'elle était en discussion avec certaines provinces, dont la Colombie-Britannique, pour acquérir des doses du vaccin de Pfizer-BioNTech en échange des doses ténoises du vaccin de Moderna.

Santé Canada a autorisé récemment le vaccin de Pfizer-BioNTech chez les Canadiens de plus de 16 ans.

Puisque les Territoires du Nord-Ouest ont été priorisés pour recevoir les doses du vaccin de Moderna, un échange avec la Colombie-Britannique permettrait d'élargir la vaccination aux plus jeunes.

Les sociétés Pfizer et BioNTech ont affirmé en avril, après des essais cliniques, que leur vaccin produit suffisamment d'anticorps pour contrer le virus chez les jeunes de 12 à 15 ans.

Santé Canada n’a pas encore approuvé l'utilisation pour les moins de 16 ans.

Selon la directrice médicale du territoire, Anne Marie Pegg, une entente devrait être ratifiée avec la Colombie-Britannique d’ici les prochaines semaines.

Avertissements de risques d’exposition

En plus de l’École N.J.-Macpherson, à Yellowknife, la santé publique a aussi lancé des avertissements d’exposition au virus dans cinq lieux publics de la capitale ténoise.

Elle demande aux personnes ayant visité ces endroits de s’isoler pendant 14 jours :

  • Une fête d’anniversaire au gymnase de la Défense nationale du Multiplex le 1er mai de 13 h à 15 h;
  • L’autobus scolaire (route 2) du 26 au 29 avril;
  • L’autobus scolaire (route 12) du 26 au 30 avril.

Les personnes ayant visité les deux endroits suivants n'ont pas à s'isoler, mais doivent surveiller l'apparition de symptômes.

  • Le restaurant Sushi North le 30 avril de 18 h à 18 h 30;
  • Le Walmart le 1er mai, entre 12 h et 12 h 30.

La Dre Kandola précise que la fermeture des écoles ne touche pas les garderies et les services de garde en milieu familial.

Toutes les activités parascolaires, liées aux écoles ou non, doivent toutefois être annulées.

Les autorités recommandent de limiter tous les voyages non essentiels à l'extérieur de Yellowknife.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !