•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facebook plaide la gratuité pour vous encourager à autoriser le suivi publicitaire sur iOS

Une main tient un téléphone intelligent avec les icônes des applications de réseaux sociaux Facebook, Instagram et Twitter vues sur l'écran.

Des adeptes de Facebook et d'Instagram ayant la dernière mise à jour iOS 14.5 sur leurs appareils ont reçu un avis leur indiquant que le traçage publicitaire permettait au groupe Facebook de garder ses applications gratuites.

Photo : Getty Images / KIRILL KUDRYAVTSEV

Radio-Canada

Des adeptes de Facebook et d'Instagram sur iOS ont reçu un avis leur indiquant que d’accepter le suivi pour des fins publicitaires aidait à garder les applications gratuites. Il s’agit de la dernière offensive en date du groupe Facebook contre la nouvelle politique de transparence d’Apple.

La nouvelle mise à jour d’Apple vers iOS 14.5, déployée à la fin d'avril, oblige les éditeurs d’applications à demander leur consentement à leurs utilisateurs et utilisatrices pour les tracer et donner leurs données à d’autres applications à des fins publicitaires.

Ce n’est pas un secret : cette nouvelle politique de transparence ne plaît pas à Facebook. Le groupe, qui possède aussi Instagram, avait montré son mécontentement à travers des publicités pleine page publiées dans des quotidiens aux États-Unis, où le géant se portait à la défense de petites entreprises qui allaient en souffrir, selon lui.

Le géant des réseaux sociaux ouvre un nouveau chapitre de sa campagne contre cette politique de transparence d’Apple en avertissant les utilisateurs et utilisatrices de ses applications Facebook et Instagram que les informations collectées jouent un rôle dans leur gratuité.

Des tactiques de peur

Dan Levy, le vice-président de Facebook pour les annonces et les produits commerciaux, avait indiqué dans un billet de blogue en avril que le groupe comptait afficher des avis éducatifs à ses adeptes offrant plus de détails sur la façon dont sont utilisées les données pour les publicités personnalisées.

Le chercheur en technologie Ashkan Soltani a lui accusé Facebook de s’adonner à des tactiques de peur supplémentaires pour combattre les changements de confidentialité d’Apple.

Nous utilisons les informations sur votre activité reçues d'autres applications et sites web pour : vous montrer des publicités plus personnalisées, contribuer à maintenir la gratuité de Facebook [et] soutenir les entreprises qui comptent sur les publicités pour cibler leur clientèle, peut-on lire sur l'écran qu’affiche Facebook pour les utilisateurs et utilisatrices de la nouvelle version d’iOS.

Cet accent sur la gratuité peut sembler ironique lorsqu’on se souvient du slogan de Facebook qui disait C'est gratuit et ça le restera toujours. Cette phrase se voulait également un clin d'œil à des publications sur le réseau social propageant la fausse information selon laquelle la plateforme deviendrait payante.

Ce slogan n’est plus visible depuis 2019 sur la page d’accueil du réseau social, selon The Verge.

Avec les informations de Engadget, et The Verge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !