•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plage Jacques-Cartier : la Ville de retour à la planche à dessin

Travaux d'enrochement pour contrer l'érosion des berges du parc de la Plage-Jacques-Cartier à Cap-Rouge.

Des travaux d'enrochement ont été effectués pour limiter l'érosion des berges du parc de la Plage-Jacques-Cartier à Cap-Rouge.

Photo : Radio-Canada / Maxime Denis

Kassandra Nadeau-Lamarche

Après avoir vu son projet d’installation d’épis maritimes rejeté par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), la Ville de Québec se penche sur une autre solution pour limiter l’érosion des berges du parc de la Plage-Jacques-Cartier.

Dans un communiqué de presse, la Ville indique avoir pris connaissance du rapport du BAPE. Celui-ci rejette les solutions proposées par la Ville de Québec en raison de faiblesses méthodologiques importantes dans l’étude d’impact sur l’environnement.

La Ville proposait l’installation d’épis sur la berge, soit des enrochements végétalisés, dans le parc situé dans le secteur Cap-Rouge.

Discussions déjà en cours

Des discussions se poursuivent avec le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC). Selon la Ville, ces discussions sont en cours depuis bien avant le dépôt du rapport du BAPE, et le projet évalué par le Bureau n’est plus celui proposé actuellement par la Ville.

Ce vers quoi on se dirige c'est peut-être plus vers un renforcement végétalisé de la rive plutôt que des épis. Puis on n'a pas de problème avec ça. Ce n'est pas une question d'argent, assure le directeur général de la Ville Luc Monty.

La nouvelle solution retenue sera présentée lorsque décidée. Selon Luc Monty, il est encore possible de respecter l'échéancier pour les travaux de stabilisation, qui avait été fixé à 2021.

La situation de l’érosion des berges du parc de la Plage-Jacques-Cartier est considérée comme critique. Cela a d’ailleurs forcé la tenue de travaux d’urgence dans les dernières années pour maintenir l’accès au parc.

La Ville dit vouloir agir rapidement afin de trouver une solution permanente qui limitera l’impact de la force des vagues sur la berge.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !