•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès de la danseuse France Geoffroy, cofondatrice de Corpuscule Danse

Portrait de la danseuse France Geoffroy, fondatrice de la compagnie Corpuscule Danse.

France Geoffroy, pionnière de la danse intégrée au Québec, a cofondé la compagnie Corpuscule Danse en 2000.

Photo : Josée Broekaert

Radio-Canada

Celle qui se présentait comme « la danseuse à roulettes », France Geoffroy, s’est éteinte vendredi à l’âge de 47 ans. Quadriplégique depuis l’adolescence, l’artiste en danse était cofondatrice, ainsi que codirectrice générale et artistique de la compagnie Corpuscule Danse.

Avec force, dignité et sérénité, France s’est envolée alors qu’elle était portée par l’amour de ses proches, peut-on lire dans un communiqué de l’entreprise émis en fin de semaine. La cause de son décès n’a pas été dévoilée.

À 17 ans, alors qu’elle s’apprêtait à entreprendre une formation en danse, France Geoffroy a été victime d’un accident qui l'a rendue tétraplégique. Elle a continué à danser et a fait une suite de rencontres déterminantes qui ont façonné sa démarche artistique, centrée sur l’esthétique et les possibilités de mouvance du corps atypique.

Neuf ans après son accident, en 2000, elle a cofondé avec Martine Lusignan et Isaac Savoie l’entreprise Corpuscule Danse, première compagnie professionnelle québécoise de danse intégrée. Ce courant de la danse favorise la rencontre créative entre danseurs et danseuses avec et sans handicap, tant lors d’ateliers ou de cours que sur scène.

Les danseuses Joannie Douville et France Geoffroy (à droite, en fauteuil roulant) se penchent en arrière pour une chorégraphie effectuée à côté d'une colonne où se trouvent plusieurs statues.

Les danseuses Joannie Douville et France Geoffroy (à droite)

Photo : Mikaël Theimer

Plusieurs chorégraphes de renom ont collaboré avec Corpuscule Danse au fil des années, notamment Estelle Clareton, John Ottmann, Hélène Langevin, Benoît Lachambre, Lucie Grégoire, Deborah Dunn et Harold Rhéaume.

Fortement impliquée dans sa communauté, France Geoffroy a reçu plusieurs prix soulignant l’importance de ses actions, dont le Prix du gouverneur général, division civile, en 2017, et le Prix Michael J. Fox du Conseil des arts du Canada l’année suivante. Elle a aussi été porte-parole de la Fondation du Centre de réadaptation Lucie-Bruneau pendant 12 ans et a siégé au conseil d’administration de Visions sur l’art Québec durant 7 ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !