•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Revenus en hausse attendus pour Bombardier

Un avion dans le ciel.

Bombardier est l’un des plus importants fabricants de jets privés.

Photo : Bombardier / Paul Bowen

La Presse canadienne

Bombardier devrait générer des revenus en hausse au premier trimestre alors que l'avionneur a entrepris des discussions avec les détenteurs de ses titres de dette afin d'obtenir des consentements à la suite d'allégations entourant le non-respect de certaines clauses.

La multinationale en a fait l'annonce lundi en dévoilant des résultats préliminaires qui tablent sur un chiffre d'affaires de 1,3 milliard de dollars, en hausse de 18 %. Les résultats complets doivent être dévoilés jeudi, à l'occasion de l'assemblée annuelle.

Manquement à certaines clauses

Bombardier a dit avoir reçu une lettre, le 22 avril dernier, dans laquelle le détenteur d'un titre de dette venant à échéance en 2034 allègue que les nombreuses ventes d'actifs (comme la division de matériel roulant, les jets régionaux CRJ et le secteur aérostructures) constituent un manquement à certaines clauses.

Dans un communiqué, la société estime plutôt que ces allégations sont sans fondement et que ces décisions lui permettront de se repositionner, d'accélérer son désendettement et d'améliorer son bilan financier.

L'avionneur québécois a ainsi décidé de solliciter le consentement des détenteurs de ses titres de dette.

26 jets au premier trimestre

Pour le premier trimestre terminé le 31 mars, Bombardier prévoit avoir livré 26 jets d'affaires, soit la même quantité qu'il y a un an. L'entreprise table toujours sur une prévision oscillant entre 110 et 120 appareils pour l'exercice.

Selon le président et chef de la direction Éric Martel, le premier trimestre a marqué un solide départ pour l'exercice dans un contexte de forte demande et des mesures déployées pour réduire les coûts, ce qui comprend des réductions d'effectif.

En début de séance, à la Bourse de Toronto, l'action de catégorie B de Bombardier cotait à 93 cents, en hausse d'un cent, ou 1 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !