•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Statistique Canada lance son nouveau recensement

Une personne tape sur son clavier d'ordinateur.

Le questionnaire du recensement pourra être rempli en ligne ou au téléphone.

Photo : iStock

Radio-Canada

Dès lundi, les Canadiens commenceront à recevoir par la poste la marche à suivre pour remplir le questionnaire de recensement 2021, une démarche qui pourra se faire en ligne ou au téléphone.

Plus de 30 000 agents recenseurs seront également mis à la disposition des citoyens à travers le pays pour ceux qui ont besoin d’aide pour remplir leur questionnaire.

Tenu tous les cinq ans, le recensement de cette année revêt une importance particulière, selon le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l'Industrie, François-Philippe Champagne, en raison des conséquences qu’a eues la pandémie de COVID-19 sur plusieurs volets de la vie quotidienne.

Ça permet de mieux cibler et, surtout, en sortie de COVID, ça permet de voir ce qui a eu un impact sur différentes personnes de notre société au niveau de l’emploi, au niveau des familles. Si c’était important avant, ce l’est encore plus aujourd’hui, a affirmé le ministre à Tout un matin.

Celui-ci incite tous les citoyens à remplir diligemment leur questionnaire.

M. Champagne insiste : la démarche est essentielle et permet de mieux planifier les programmes et les services offerts par le gouvernement fédéral, mais également par d’autres gouvernements et organismes qui utilisent les données recueillies par Statistique Canada.

Par les organismes à but non lucratif, les gouvernements provinciaux. Ça les aide à cibler leurs actions. Ça nous permet de mieux comprendre les besoins, explique-t-il.

Exercice obligatoire, participer au recensement est une responsabilité citoyenne, insiste le ministre.

Statistique Canada s'attend à ce que 9 personnes sur 10 remplissent par elles-mêmes le formulaire, comme ce fut le cas lors du dernier recensement, en 2016.

Les 10 % qui ne le feront pas seront pour leur part d'abord contactés par téléphone. Les personnes qui n'auront pas rempli le questionnaire après cet appel pourraient alors recevoir une visite d'un agent de Statistique Canada, vers la fin mai ou au courant du mois de juin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !