•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq cas de COVID-19 s’ajoutent dans la Manicouagan

Une personne injecte une dose de vaccin dans un bras.

Plus du tiers des Québécois ont reçu à ce jour au moins une dose d'un vaccin contre la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

La santé publique de la Côte-Nord recense cinq cas supplémentaires de COVID-19, lundi. Tous sont enregistrés dans la MRC de Manicouagan.

Depuis vendredi, c’est un total de 13 cas qui ont été enregistrés dans plusieurs MRC de la région, ce qui porte le nombre total de cas déclarés positif dans la région depuis le début de la pandémie à 528.

De ce nombre, 51 sont toujours considérés comme actifs.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord surveille actuellement cinq éclosions dans la région, dont celle au chantier hydroélectrique de Romaine-4. Les quatre autres éclosions sont situées dans la MRC de Manicouagan.

Par ailleurs, aucune personne n’est présentement hospitalisée dans la région en lien avec la COVID-19.

À l'échelle provinciale, le ministère de la Santé fait état lundi de 798 nouveaux cas de COVID-19 et de 2 décès de plus.

Les 45 ans et plus peuvent se faire vacciner

Depuis vendredi, 2158 personnes ont été vaccinées contre la COVID-19 sur la Côte-Nord. Au total, depuis le début de la campagne de vaccination, 45 366 doses du vaccin ont été administrées.

Par ailleurs, le CISSS de la Côte-Nord ouvre la vaccination contre la COVID-19 à une nouvelle tranche de la population. Les 45 ans et plus peuvent désormais prendre rendez-vous pour obtenir une première dose.

Le pharmacien chef régional pour le CISSS, Dave Charlton, demande aux personnes qui souhaitent se faire vacciner de ne pas se présenter directement aux sites de vaccination. Elles doivent absolument prendre rendez-vous en ligne (Nouvelle fenêtre) ou par téléphone au préalable.

D’ici le 14 mai, toutes les personnes de 18 ans et plus qui souhaitent se faire vacciner pourront prendre rendez-vous. Dave Charlton assure que même si la vaccination sera graduellement offerte à l’ensemble des adultes de la région dans les prochaines semaines, la Côte-Nord recevra suffisamment de doses. Il explique que des entrées régulières de vaccins sont déjà prévues pour le prochain mois.

Réduction des risques

Une première dose du vaccin permet notamment de réduire l’intensité des symptômes lorsqu’une personne contracte la COVID-19.

Les personnes qui ont reçu une première dose et qui contracteraient la maladie sont également moins à risque de la transmettre à leur tour.

Il faudra donc attendre que la majorité de la population ait reçu leur deuxième dose avant de voir les consignes sanitaires tomber, estime Dave Charlton.

D’ailleurs, l’injection des deuxièmes doses va bon train sur la Côte-Nord, dit-il.

L’ensemble des résidents des CHSLD ont reçu leur deuxième dose et le centre de santé s’affaire présentement à vacciner une seconde fois les personnes vaccinées en janvier, soit les travailleurs de la santé et certaines personnes âgées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !