•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ex-policier Patrick Ouellet libéré

Patrick Ouellet.

Patrick Ouellet au palais de justice de Longueuil. (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Patrick Ouellet, l'ex-policier de la Sûreté du Québec impliqué dans un accident lors d’une filature à haute vitesse qui a coûté la vie à un garçon de 5 ans à Longueuil en 2014, obtient une permission de sortie préparatoire à la libération conditionnelle.

M. Ouellet, qui a purgé le sixième de sa peine de 8 mois, a réorienté sa carrière et devra faire du bénévolat.

La décision a été rendue le 29 avril.

Il avait été reconnu coupable en 2018 de conduite dangereuse ayant causé la mort.

Deux véhicules accidentés.

Le policier de la SQ a causé la mort d'un enfant, lors d'une opération policière le 13 février 2014. (archives)

Photo : Radio-Canada

L'accident a eu lieu le 13 février 2014 lors d'une poursuite policière dans l'arrondissement de Saint-Hubert, à Longueuil.

Au volant d’un véhicule banalisé, Patrick Ouellet avait pris en filature Robert Parent, un ex-directeur du Parti libéral du Québec (PLQ), dans le cadre d'une opération de l'Unité permanente anticorruption (UPAC).

Il roulait à très haute vitesse dans une zone résidentielle lorsqu’il a frappé de plein fouet une voiture dans laquelle se trouvaient le petit Nicholas Thorne-Belance et sa sœur de 14 ans, qui étaient avec leur père en route vers l’école.

On apprendra lors du procès que Patrick Ouellet roulait à 134 km/h dans une zone de 50 km/h deux secondes avant l’impact.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.