•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville d'Essex en voie de se doter d'une nouvelle politique sur le vote par procuration

Un formulaire

Des votes par procuration ont mené à des accusations de fraude lors des élections municipales de 2018 à Essex.

Photo : Radio-Canada / Meg Roberts/CBC

Radio-Canada

Le conseil municipal d'Essex s'apprête à voter une nouvelle réglementation régissant le vote par procuration lors de ses élections municipales.

Je suis ravi que cette question soit soumise au conseil. C'est quelque chose qui est devenu évident après la dernière élection et dont nous avions vraiment besoin dans la ville d'Essex et peut-être dans toute la province , a indiqué Sherry Bondy, conseillère du quartier 4.

C'est elle qui a porté le dossier au conseil municipal pour renforcer les règles encadrant le vote par procuration après les élections municipales de 2018. Des accusations de fraude, non prouvées devant une cour, ont été portées contre le maire Larry Snively dans ce dossier.

Les nouvelles règles prévoient que toute personne qui souhaite user de son droit de vote par procuration doit obtenir un formulaire auprès du bureau du greffier en personne, par la poste ou par courriel. Ce formulaire portera un numéro de série.

Le mandataire devra apporter le formulaire et un document identifiant la personne pour laquelle il vote au bureau du greffier. Les documents devront être certifiés pour voter par procuration, avant l'élection.

Des règles bien accueillies

Il semble que ce soit la meilleure façon de s'assurer que la bonne personne reçoive le bon formulaire et que vos souhaits soient respectés, affirme Steve Bjorkman, conseiller du quartier 3.

Une approche qui plait également à Duff Conacher, cofondateur de Democracy Watch. Il convient que la Ville a mis en place les bonnes mesures de protection, ajoutant que de telles mesures devraient être adoptées par d'autres municipalités.

Nous devons empêcher les votes frauduleux. C'est très dangereux et peut facilement être organisé dans de nombreuses juridictions par quelqu'un sans qu'il soit possible de savoir qui le fait, souligne-t-il.

Le maire Snively n'a pas voulu commenter les nouvelles règles. Il doit comparaitre le 28 mai prochain devant la Cour des infractions provinciales.

Le conseil vote sur les nouvelles règles lundi soir.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !