•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maripier Morin retire sa nomination du Gala Artis

Un retour public trop précoce? « Moi, mon métier, c'est ma passion », a défendu la comédienne visée par de nouvelles allégations.

Maripier morin.

L’animatrice Maripier Morin était de passage à l’émission Tout le monde en parle, au lendemain de nouvelles allégations de racisme et de harcèlement la visant.

Photo : Radio-Canada / Karine Dufour

Radio-Canada

Ciblée par de nouvelles allégations de comportements et de propos déplacés, l'animatrice et comédienne Maripier Morin a annoncé qu'elle retirait sa nomination au prochain Gala Artis, à une semaine exactement de l'événement.

L'actrice a attendu la fin de son entrevue à l'émission Tout le monde en parle pour dévoiler sa décision, après avoir plaidé le dédoublement de personnalité causé par l'alcoolisme et défendu ardemment son droit à la réhabilitation professionnelle.

Elle a confié le grand sentiment de honte qui l'a animée à la lecture des cinq autres témoignages révélés dans La Presse, samedi, et en a reconnu à demi-mot la véracité, invoquant d'emblée l’alcoolisme contre lequel elle se bat depuis l'été dernier.

J'ai manqué de respect à tellement de monde, a-t-elle partagé pour illustrer les conséquences de son état d'alcoolique dépendante.

Elle a ensuite expliqué qu'elle suivait une thérapie auprès des fraternités anonymes et participait à plusieurs réunions hebdomadaires d'aide psychologique.

Ces nouveaux témoignages l'incriminant s'ajoutent aux autres dénonciations de harcèlement et de racisme dont la comédienne a été la cible depuis les révélations publiques de l'auteure-compositrice-interprète Safia Nolin.

Les mains jointes, le regard au ciel, Maripier Morin a fait son mea culpa devant les caméras – je regrette profondément – tout en assurant vouloir retrouver les victimes anonymes, car les excuses sur le plateau, ce serait facile. Mes excuses, elles, seront sincères.

Maripier Morin faisait partie des finalistes du Gala Artis dans la catégorie rôle féminin pour son interprétation dans la série La faille, aux côtés de Sarah-Jeanne Labrosse, Julie Le Breton, Isabel Richer et Guylaine Tremblay.

Cette nomination a soulevé l'indignation, autant de la part du secteur artistique que du public sur les réseaux sociaux.

Moi, je suis là pour rester

Cette apparition publique à haute exposition médiatique lui a offert l'occasion de défendre sans retenue ses ambitions professionnelles devant les caméras de Tout le monde en parle.

La comédienne aguerrie a tenu à distinguer la Maripier dans le contexte professionnel de la Maripier sous consommation, assurant qu'elle ne serait jamais arrivée puckée à un tournage.

Mon rétablissement n'est pas fini, c'est pour le restant de ma vie, a-t-elle indiqué.

Questionnée sur la rapidité de son retour en selle, l'actrice a préféré esquiver la question et a assuré ne pas être la meilleure personne pour y répondre.

Je pense que j'ai quand même été discrète, puis j'ai eu des opportunités, j'avais envie et besoin de retravailler.

Une citation de :Maripier Morin, comédienne

J'espère que ma carrière n'est pas finie, a-t-elle avoué en fin d'entrevue, en laissant éclater des sanglots jusque là contenus.

Elle a amorcé le tournage du prochain film de Mariloup Wolfe, Arlette! dans lequel elle tient le rôle principal.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.