•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amqui se mobilise pour venir en aide aux sinistrés de l'incendie survenu jeudi

Hugo Lechasseur et Stéphanie Lamarre se tiennent devant l'immeuble, lourdement endommagé.

Hugo Lechasseur et Stéphanie Lamarre sont propriétaires de l'immeuble qui a été la proie des flammes le 29 avril.

Photo : Radio-Canada / Alice Proulx

Radio-Canada

La Ville d'Amqui, des organismes et des citoyens se mobilisent pour venir en aide aux sinistrés de l'incendie qui a ravagé un immeuble à logements jeudi.

Jean-Sébastien Lavoie était l'un des 10 locataires de l'immeuble situé sur la rue Proulx.

Jeudi, il a tout perdu dans l'incendie qui a ravagé l'immeuble et laissé 10 adultes ainsi qu'un enfant sans logis.

Qu'il n'y ait pas eu de décès ni de blessé grave, c'est le principal. Je ne souhaite quand même pas ça à personne, de tout perdre!

Une citation de :Jean-Sébastien Lavoie, sinistré

Il loge actuellement dans un hôtel en attendant d'être pris en charge par un organisme affilié au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent.

Jean-Sébastien Lavoie se tient devant l'immeuble lourdement endommagé par les flammes.

Jean-Sébastien Lavoie habitait dans l'immeuble qui a été la proie des flammes le 29 avril, à Amqui.

Photo : Radio-Canada / Alice Proulx

C'est également un choc pour les propriétaires, Hugo Lechasseur et Stéphanie Lamarre, qui avaient acquis l'immeuble il y a moins d'un mois.

Ça a été ça, le plus gros bouleversement; avoir peur qu'il reste quelqu'un à l'intérieur. Une fois tout le monde sorti, c'était de voir les visages démolis de tout le monde, raconte Stéphanie Lamarre.

Elle s'est notamment assurée que chaque locataire ait un toit et des proches à qui parler.

Un périmètre de sécurité entoure l'immeuble lourdement endommagé par les flammes.

L'immeuble de la rue Proulx comptait 10 petits logements locatifs et abritait 11 personnes.

Photo : Radio-Canada / Alice Proulx

C'est sûr que pour un premier bloc qui prend feu comme ça, c'est un rêve qui s'envole! On dirait qu'on a pas eu le temps de goûter beaucoup à ça, ajoute la propriétaire.

Une communauté tissée serrée

Le jeune couple et leurs locataires peuvent toutefois compter sur l'aide de leur communauté. La Ville d'Amqui a lancé un appel aux propriétaires de la région afin de trouver de nouveaux logements aux sinistrés rapidement.

Le maire, Pierre D'Amours, admet que la crise du logement touche également sa communauté et que les logements locatifs disponibles ne sont pas nombreux. La Ville collabore donc avec des organismes, dont l'Office municipal d'habitation d'Amqui.

Céline Gallant pose devant l'Office municipal d'habitation d'Amqui.

Céline Gallant est directrice générale de l'Office municipal d'habitation d'Amqui.

Photo : Radio-Canada / Alice Proulx

On a quelques unités de logement de disponibles, avance la directrice générale de l'organisme, Céline Gallant.

À savoir s'ils leur conviennent, faudrait qu'ils nous téléphonent. Il y a peut-être d'autres unités de logements qui vont se libérer en juillet, donc c'est peut-être une piste qu'on peut leur offrir, ajoute Mme Gallant.

Je ne m'attendais pas à autant. C'est vraiment beaucoup d'aide! Amqui, on se rend compte que c'est une grosse famille!

Une citation de :Stéphanie Lamarre, propriétaire de l'immeuble incendié

On travaille fort, on va essayer de reloger tout le monde, assure Stéphanie Lamarre, qui dit recevoir des messages de nombreux citoyens qui souhaitent venir en aide aux sinistrés.

De plus, une collecte d'objets, de meubles et de vêtements organisée par la Ville débutera lundi à l'aréna d'Amqui.

Pierre D'Amours se tient devant un immeuble lourdement endommagé par les flammes, à Amqui.

Le maire d'Amqui, Pierre D'Amours, invite la population à donner des vêtements, des objets ou même des meubles pour venir en aide aux sinistrés.

Photo : Radio-Canada / Alice Proulx

On va faire une cueillette de ces articles-là au cours de la semaine prochaine, de lundi à jeudi. On va prendre une partie de l'aréna pour entreposer les biens et, par la suite, avec la propriétaire et les locataires, on va voir comment on est capables de redistribuer ça, précise le maire D'Amours.

En raison des mesures sanitaires en vigueur, les gens qui souhaitent faire un don sont invités à communiquer avec la Ville avant de se rendre sur place. Pierre D'Amours indique qu'un compte rendu de la collecte sera fait d'ici la fin de la semaine prochaine.

Avec les informations de Marie-Jeanne Dubreuil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !