•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
L'enseigne de la plage de Cap Bimet.

Des citoyens des Cap Bimet, dans la communauté rurale de Beaubassin-est, s'inquiètent de l'impact environnemental d'un projet immobilier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le projet de construction d'un immeuble de 92 appartements à Beaubassin-est, une communauté rurale près de Shediac, au Nouveau-Brunswick, préoccupe des citoyens.

Des inquiétudes au sujet de l’environnement et de la santé du public se manifestent notamment.

Le bâtiment que veut construire le promoteur immobilier Brinkley Investments ferait augmenter de façon importante la population de Cap-Bimet, un secteur qui compte surtout des chalets et quelques condominiums.

Pierre LeBlanc, qui possède un chalet dans ce secteur, s’inquiète d’éventuels travaux sur ce terrain. On y trouvait autrefois une usine de transformation de poisson, et des résidents craignent qu’il n’y reste du carburant.

Un homme dans un champ.

Pierre LeBlanc possède un chalet à Cap-Bimet et dénonce un projet du promoteur immobilier Brinkley.

Photo : Radio-Canada

C'est un gros problème, prévient M. LeBlanc. S’ils trouvent des canisses là, qu’il y a un problème, que l'huile se dégage, on est tous sur des puits.

Il ajoute qu'il y a 130 chalets et 67 condos dont l’eau potable serait compromise, si jamais il y avait un accident, ou de quoi qui est mal fait.

Il n'y aussi qu'une route qui mène terrain dans la mire des promoteurs, et elle présente un risque d’être inondée.

Pierre LeBlanc juge par ailleurs que ce projet pas mal urbain semble avoir bien peu en commun avec le caractère rural de Beaubassin-est.

Évaluation environnementale

À Beaubassin-est, le maire Ronnie Duguay et la mairesse adjointe Susan Cormier, tous deux candidats à la mairie aux élections municipales du 10 mai au Nouveau-Brunswick, ne donnent pas encore leur appui au projet, car ils affirment tous deux ne pas encore avoir assez d’information.

Susan Cormier accorde une entrevue à l'extérieur, sous un parapluie fleuri.

La conseillère sortante Susan Cormier est candidate à la mairie de Beaubassin-est.

Photo : Radio-Canada

Mme Cormier, qui est conseillère sortante de Cormier-Village, dit attendre les résultats d’une étude environnementale avant de prendre position. Cette étude devra ensuite être débattue au conseil municipal, ajoute-t-elle.

[Pour] moi, la priorité pour cette situation ici serait plutôt la sécurité des gens, et aussi de l'environnement, déclare Susan Cormier. L'évaluation environnementale va vraiment nous ouvrir les yeux à qu'est-ce qui se passe.

L'enseigne de la communauté rurale Beaubassin-est sur laquelle sont écrits les noms des collectivités qui la composent.

La situation à Cap-Bimet s'est infiltrée dans la campagne électorale municipale.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada a tenté, sans succès, de joindre les deux autres candidats à la mairie de Beaubassin-est, Justin A. Guignard et Louise Landry, pour connaître leur avis sur la question.

D’après le reportage de Frédéric Cammarano

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !