•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’appel de la terre : deux hommes se lancent dans la production maraîchère

Deux hommes se tiennent devant des dizaines de semis.

Les deux hommes lancent une production de légumes.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Radio-Canada

Dan Côté, un vétéran des Forces armées canadiennes et Raphaël Lacroix, un ancien vendeur, ont décidé de devenir cultivateurs. Dans une ère d'aliments transformés et de produits importés, les deux hommes originaires de Saguenay veulent contribuer à renverser la tendance.

Ensemble, ils ont créé Le jardin de Summer. Leur entreprise a été lancée grâce à la Plateforme bioalimentaire boréale Solidar qui soutient des apprentis maraîchers.

On l'a remarqué avec la crise qu'on a vécu, pis qu'on est encore dedans malheureusement, qu'on s'en va vers ça. On s'en va vers le local, l'autosuffisance, explique l’aspirant maraîcher, Raphaël Lacroix.

Deux hommes marchent sur des terres agricoles.

Le Jardin de Summer est situé dans les Fermes Solidar à Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

De son côté, l'ancien militaire pratique depuis plusieurs années l'hortithérapie, une technique qui a des effets bénéfiques sur la santé mentale. Il a donc pu joindre l'utile à l'agréable.

Au Québec, on est autosuffisant à 51% dans la production de fruits et légumes. Moi, il y a quelques années, je trouvais que l'hiver, on consommait beaucoup trop de produits qui viennent d'ailleurs donc pour moi c'est important aussi de développer localement et régionalement.

Selon Raphaël Lacroix et Dan Côté, l'intérêt pour les produits locaux n'a fait qu'augmenter durant la pandémie. D’ailleurs, les quinze paniers de légumes qu'ils proposaient cet été ont déjà trouvé preneur.

On a décollé notre page Facebook, on n’a pas vraiment fait de marketing plus qu'il faut pis ça a explosé. On ne s'y attendait pas, assure Raphaël Lacroix.

Des plants de tomates sous un néon.

La pandémie a encouragé plusieurs jeunes à se lancer dans la production maraîchère.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Pour cette première saison, les deux maraîchers cultivent un hectare. Leurs légumes seront disponibles dans les différents marchés de Saguenay.

Selon un reportage de Philippe L'Heureux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !