•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des dessins animés donnent vie aux histoires des aînés de la Nation crie d'Enoch

Une ancienne et une jeune fille parlent dans un dessin animé.

Une capture d'écran d'un épisode d'Enoch Animated appelé Berry Picking.

Photo : Enoch Animated/YouTube

Radio-Canada

Les récits des aînés de la Nation crie d’Enoch prennent vie grâce à une série de 24 dessins animés publiés sur YouTube.

Les aînés des Cris d'Enoch Bob Cardinal, Beatrice Morin et Garry Morin racontent leurs histoires sur la chaîne YouTube Enoch Animated.

Les capsules d’environ une ou deux minutes chacune offrent divertissement et éducation aux communautés autochtones et non autochtones.

Elles racontent des histoires de cueillette de baies, de pêche ou de chasse avec un sous-titrage codé en anglais et en crie.

Approché il y a un an pour illustrer ces anecdotes, Henry Andrade a toujours adoré écouter les aînés se remémorer leur passé. Vous pouvez voir tout ce qu'ils décrivent avec votre imagination.

Vous n’avez qu’à fermer les yeux, assure-t-il.

Une première a eu lieu en octobre pour la communauté d’Enoch dans une formule Ciné-Parc pour un public de 50 véhicules.

C’était émotionnel, se souvient Henry Andrade. C’était magnifique de voir la joie des aînés et des enfants.

Une façon de récupérer notre culture

Etienna Moostoos-Lafferty, une consultante et mentore en éducation autochtone, a rejoints l’initiative afin de créer une ressource pour les enseignants à partir des vidéos.

Ce projet est une excellente façon d’apprendre aux jeunes l’histoire et la culture de la Nation crie, en plus de sa langue, précise-t-elle.

Les dessins animés peuvent aussi couvrir plusieurs sujets laissés dans l’angle mort du système d’éducation, affirme Etienna Moostoos-Lafferty.

J'espère que c'est une façon de récupérer la langue, une façon de récupérer la culture, une façon de participer aux modes de vie et d'être autochtones et une façon de créer des relations avec les aînés et leurs histoires très incroyables, déclare-t-elle.

Elle souhaite continuer de parler aux membres de la communauté pour créer un document final d’apprentissage pour chacune des capsules d’ici l’automne pour les enseignants.

Avec les informations de Kashmala Fida

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !