•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chercheurs britanno-colombiens créent un nouvel enduit imperméable

Un Vancouvérois marche sous un parapluie.

Selon les chercheurs, leur enduit coûtera moins cher à produire et sera moins inflammable que d'autres produits équivalents.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Radio-Canada

Une équipe de chimistes de l’Université Simon Fraser (SFU), en Colombie-Britannique, a découvert un nouvel enduit imperméable qu’ils disent plus efficace, moins coûteux et plus sécuritaire que ceux qui sont offerts sur le marché.

Notre but est évidemment de découvrir de nouvelles solutions, pas juste un nouvel enduit, mais des solutions pour la vie quotidienne, explique Hua-Zhong Yu, le chimiste à la tête de l’équipe qui a fait la découverte.

Le nouvel enduit a été mis à l’essai sur différents types de surfaces, dont des tissus, du bois et de l’aluminium. Chaque fois, les gouttes d’eau perlent et roulent vers l’extérieur du revêtement.

Selon M. Yu, la nouvelle formule pourrait être utilisée dans des produits d’usage courant, de même qu’être vendue en aérosol ou utilisée en construction.

Un brevet a été obtenu et le professeur Yu dit déjà avoir reçu des appels d’entreprises intéressées à utiliser l’enduit dans leurs produits.

Une découverte accidentelle

Le nouvel enduit a été découvert par accident, confie Hua-Zhong Yu. Il est le résultat d’une expérience de routine réalisée par deux de ses étudiants, en 2016.

Au moment du test d’imperméabilité, l’un des deux a obtenu des résultats supérieurs. Il nous a fallu quelques années pour comprendre le mécanisme de formation de la pellicule hydrophobe, explique-t-il.

L’élément clé a finalement été découvert : c’est le temps. L’étudiant à l’origine de l’enduit n’avait pas eu beaucoup de temps à consacrer à l’expérience et l’avait laissée plus longtemps exposée à l’air.

Moins cher, plus efficace

Après cette découverte, le professeur Yu et ses étudiants ont continué à tester et à améliorer l’enduit jusqu’à obtenir la formule qu’ils ont brevetée. Leur enduit, disent-ils, offre des résultats supérieurs à ceux qui sont sur le marché en ce moment.

Selon Hua-Zhong Yu, ce nouvel enduit coûtera moins cher à produire parce qu’il demande peu de composantes et qu’il peut être réalisé en une étape avec de l’équipement peu coûteux.

La formule serait également plus sécuritaire, ajoute-t-il, puisqu’elle ne contient pas le genre de composantes fluorées inflammables qu’on trouve dans d’autres produits.

Avec les informations de Maryse Zeidler

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !