•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ontario : 94 % des ambulanciers aériens en faveur d’une grève « si nécessaire »

Un hélicoptère du service d'ambulance aérienne Ornge en plein vol.

Un hélicoptère du service d'ambulance aérienne Ornge

Photo : Radio-Canada / Yvon Theriault

Radio-Canada

Le syndicat Unifor, qui représente les ambulanciers paramédicaux d’Ornge en Ontario, a annoncé dimanche matin que ses membres ont voté à 94 % en faveur d’une grève si aucun accord n’est trouvé avec la province.

Les ambulanciers paramédicaux qui travaillent pour Ornge sont sans contrat depuis le 31 juillet 2020.

Faire la grève est pour nous l’ultime recours, particulièrement avec ce à quoi nous faisons face en ce moment avec cette pandémie, a toutefois précisé le président national d’Unifor, Jerry Dias.

Unifor affirme que son comité de négociation demande une exemption à la loi ontarienne plafonnant les salaires des employés du secteur public. Un plafonnement non indexé sur l’inflation, souligne M. Dias.

Le projet de loi 124 (Nouvelle fenêtre) édicte la Loi de 2019 visant à préserver la viabilité du secteur public pour les générations futures. Elle est entrée en vigueur en 2019.

Ornge affirme que les membres du syndicat ont rejeté un récent accord de principe conforme à cette loi.

M. Dias a qualifié la loi sur le plafonnement des salaires de loi stupide lors d'une conférence de presse virtuelle dimanche, ajoutant que la hausse de 1 % est bien inférieure au taux d'inflation. Assez, c'est assez, a déclaré M. Dias. Nous ne pouvons pas continuer à dire aux gens à quel point ils sont essentiels, à quel point ils sont importants, et ensuite adopter une loi qui prend ces travailleurs paramédicaux et les place dans un panier différent de tous les autres travailleurs paramédicaux de la province. Cela n'a aucun sens. Le vote des membres du syndicat visait à déterminer s'ils étaient prêts à faire la grève. S'ils décident de faire la grève, ils devront d'abord donner un préavis. M. Dias a indiqué qu'Unifor est en train d'élaborer un protocole de services essentiels, qui décrirait les services jugés essentiels pour les travailleurs paramédicaux.

Des ambulanciers du service Ornge à Toronto.

Des ambulanciers du service Ornge portent un patient devant l'hôpital général de Scarborough, dans le nord-est de Toronto, le 8 avril 2021.

Photo :  CBC / Evan Mitsui

Les membres du syndicat avaient voté sur l'opportunité de faire grève vendredi. S'ils choisissent de faire grève, ils devront d'abord donner un préavis.

Dans une déclaration envoyée par courriel dimanche, le ministère du Travail a déclaré qu'il devait rester neutre sur les questions de relations de travail.

Nous encourageons l'employeur et le syndicat à faire tout leur possible pour résoudre leurs différends à la table des négociations, a déclaré un porte-parole du ministère.

Le ministère de la Santé n'a pas répondu immédiatement à une demande de commentaire.

Avec les informations de CBC News et de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !