•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux autres écoles de la Division scolaire Louis-Riel passent à l'enseignement virtuel

L'entrée du Collège Jeanne-Sauvé, vide.

La Division scolaire Louis-Riel recense 75 contacts rapprochés de cas déclarés positifs à l’école Lavallee School et 20 au Collège Jeanne-Sauvé.

Photo : Radio-Canada / Ron Boileau

Radio-Canada

Les élèves et le personnel du Collège Jeanne-Sauvé et de l’école Lavallee School de la Division scolaire Louis-Riel (DSLR) passeront aux cours en ligne dès lundi en raison d’infections à la COVID-19 dans leurs établissements et d’absences liées à l'auto-isolement. 

Dans une lettre envoyée aux parents, la DSLR indique que l’enseignement à distance s’étendra sur deux semaines au Collège Jeanne-Sauvé. La situation sera de nouveau évaluée avant le 14 mai, est-il indiqué, pour un retour en classe espéré le 17 mai. 

L’école Lavallee School devrait pouvoir revenir à un enseignement en présentiel le 10 mai, après une semaine à distance. Une mise à jour de la situation sera donnée aux familles de cet établissement d'ici le 7 mai, selon la lettre.

Cette décision a été prise pour prévenir la transmission du virus dans ces écoles, indique la lettre du directeur général de la DSLR, Christian Michalik. Elle aidera également à atténuer l’impact de l’absence d’un nombre grandissant d’employés et d’élèves liés à l'auto-isolement.

Vendredi, 428 membres du personnel étaient absents à l’échelle de la Division scolaire, parmi lesquels 111 n’ont pas pu être remplacés, explique Christian Michalik dans une seconde lettre envoyée aux familles. 

Lorsqu’un membre du personnel ou un élève est déclaré positif à la COVID-19, le nombre de contacts rapprochés varie. En conséquence, nous envoyons chez eux des groupes-classes entiers, de nombreux groupes-classes ou des portions de groupes-classes, parfois avec le personnel.

Lundi dernier, l’École Marie-Anne-Gaboury de la même Division scolaire est passée à l'enseignement à distance, après que plus d’un quart de ses élèves aient dû s’auto-isoler à cause d’expositions potentielles. 

Jusqu’ici, la santé publique a refusé de suspendre l'enseignement en classe dans les écoles. 

Cela pourrait avoir des conséquences négatives sur les élèves, leur développement et leur éducation, a indiqué vendredi le médecin hygiéniste en chef adjoint du Manitoba, Jazz Atwal. Pour beaucoup de gens, les écoles restent les meilleurs endroits et les plus sécuritaires.

Le tableau de mise à jour de la province sur le nombre de cas de COVID-19 dans les écoles fait état de 416 infections, dont 171 causées par des variants préoccupants, pendant la période de deux semaines précédant le 28 avril. 

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !