•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mouvement de solidarité pour des agriculteurs enclavés à Mont-Brun

Des gens discutent entre eux dans une ferme

Plusieurs citoyens ont prêté main forte à Geneviève Migneaul.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Une vaste mobilisation a permis de livrer plus de 25 tonnes de maïs à la ferme Complémenterre de Mont-Brun, samedi matin.

Cette ferme vit depuis le début avril les contrecoups d’une limite de charge imposée sur une structure du rang des Ponts, qui empêche le passage des camions de livraison de grains.

Répondant à l’appel lancé par Geneviève Migneault, propriétaire de cette ferme, et la députée de Québec solidaire Émilise Lessard-Therrien, une trentaine de propriétaires de camionnettes ont accepté de transporter, en convoi, les 50 ballots de maïs vers la ferme.

« C’était la seule option pour que mes animaux puissent manger, souligne Mme Migneault. On savait qu’on était bien entourés. L’agriculture, c’est la base et tout le monde le réalise. Il y a vraiment beaucoup de monde qui était prêt à nous aider. Je suis très satisfaite de la réponse aujourd’hui. »

un tracteur

Les tracteurs ont été mobilisés pour aider à déplacer des ballots de maïs vers la ferme.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

La députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue était tout sourire de voir que l’appel à l’aide de la famille Migneault a été entendu.

« Je trouve ça extrêmement touchant, a-t-elle commenté. Les gens sont contents de contribuer à quelque chose de vraiment concret, comme transporter du grain pour nourrir des vaches. »

Ce mouvement de solidarité survient au lendemain d’une annonce attendue du ministère des Transports, qui promet des travaux de correction sur l’un des deux ponts problématiques d’ici juin.

Pour Pascal Rheault, président régional de l’Union des producteurs agricoles, la solution proposée est une très bonne nouvelle.

« On a vraiment eu beaucoup de pourparlers avec le ministère pour en arriver à une conclusion acceptable,souligne-t-il. On va maintenant mettre une cellule de crise en place, parce qu’on sait qu’il y a énormément de ponts qui ont besoin d’amour dans la région. On va travailler pour ne pas se retrouver avec une autre problématique comme celle-là. »

La propriétaire de la ferme Complémenterre de Mont-Brun, Geneviève Migneault, était contente de constater la solidarité des citoyens.

La propriétaire de la ferme Complémenterre de Mont-Brun, Geneviève Migneault, était contente de constater la solidarité des citoyens.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Geneviève Migneault espère que le dossier de Mont-Brun servira de leçon pour éviter que de tels enjeux surviennent dans le futur.

« Je pense que ça a aussi sauté dans la face du ministère. Ce n’était pas volontaire de leur part. Ça prouve qu’ilfaut changer les démarches et qu’avant de poser des pancartes de limite de charge, il faut s’assurer de ne pas enclaver personne », soutient la productrice agricole.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !