•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une saison sous le signe de la reconstruction pour le Drakkar

Des joueurs du Drakkar assis au banc lors du match de samedi.

Le Drakkar a rapidement été éliminé lors des séries éliminatoires de la LHJMQ (archives).

Photo : LHJMQ / André Émond

Radio-Canada

Après trois matchs de séries éliminatoires, le Drakkar s'est fait éliminer, mardi dernier, face aux Foreurs de Val-d'Or. Une fin de saison abrupte pour une équipe en pleine reconstruction.

Les choses étaient claires dès le début de la saison: le Drakkar de Baie-Comeau était une équipe en reconstruction. Avec beaucoup de nouveaux et de jeunes joueurs, l'équipe est rapidement tombée au dernier rang du classement. La dégringolade n’a cependant pas démoralisé les troupes.

Tout le monde était ensemble, puis tout le monde était compétitif. C'est ça, je pense, qui fait qu'on peut sortir la tête haute de ces séries-là, lance l'ailier gauche du Drakkar, Nathaël Roy.

Les Foreurs n'ont eu besoin que de trois petits matchs pour éliminer le Drakkar avec des victoires sans appel de 7 à 2, 6 à 2 et 4 à 1.

Bien évidemment, c'est sûr qu'on sait qu'à chaque match, on va jouer contre des adversaires qui sont en avance sur nous [...], mais ce qui est important c'est de faire en sorte de supporter les joueurs, croit l’entraîneur-chef Jean-François Grégoire.

Jean-François Grégoire penché par dessus des joueurs au banc.

Jean-François Grégoire durant les séries éliminatoires.

Photo : Ghyslain Bergeron / LHJMQ

Une saison qui a aussi été marquée par la pandémie. En plus des règles strictes et de l’absence de partisans, plusieurs joueurs n'ont pas pu voir leur famille, ni leurs amis.

Ce n'est pas évident pour des jeunes de 16 à 20 ans, alors je leur lève mon chapeau. Les gars ont respecté nos demandes, témoigne Jean-François Grégoire.

Malgré tout, Nathaël Roy est reconnaissant d’avoir pu chausser les patins cette saison.

D'avoir été capable de jouer, c'est super le fun. La ligue, tout ce qu'elle a fait pour nous faire jouer, c'est incroyable, explique l’athlète, qui termine ainsi sa dernière saison dans le circuit junior.

C’est également le cas d’un autre vétéran, le gardien Lucas Fitzpatrick, qui s’est fait mitrailler de 66 tirs aux buts lors de son dernier match dans la LHJMQ.

Le gardien de but se prépare à bloquer le tir d'un joueur adverse qui s'avance à sa droite.

Lucas Fitzpatrick lors de la dernière partie de la saison.

Photo : Ghyslain Bergeron / LHJMQ

C'est toujours spécial de rencontrer de nouveaux joueurs. Ils étaient plus jeunes que moi, donc j'étais davantage un leader pour eux, explique en anglais le sportif.

Jean-François Grégoire estime que ce sont potentiellement 18 joueurs sur 24 qui resteront chez le Drakkar pour la prochaine saison. Par ailleurs, l’entraîneur-chef entend bien profiter du prochain repêchage pour renforcer l'équipe.

D’après le reportage de Zoé Bellehumeur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !