•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une députée provinciale tient des propos pseudoscientifiques sur la COVID-19

Une personne verse des gélules de vitame D dans sa main.

Des études ont été menées et d'autres sont en cours à ce sujet, mais jusqu'à présent la vitamine D ne s'est pas montrée efficace pour prévenir la COVID-19 ou ses effets néfastes.

Photo : Getty Images

La députée libérale de la circonscription provinciale de Kelowna-Mission, dans l’intérieur de la Colombie-Britannique, tient des propos pseudoscientifiques sur le rôle de la vitamine D dans la prévention de la COVID-19.

Renee Merrifield, qui est aussi la critique en matière de Santé de l’Opposition officielle dans l’Assemblée législative de la province, soutient que la consommation de vitamine D peut prévenir la COVID-19.

Dans un article publié la semaine dernière sur le site Internet KelownaNow, Mme Merrifield est citée affirmant notamment qu’elle consomme 5000 unités internationales de vitamine D par jour parce qu'il y a une corrélation directe entre le renforcement qu'elle offre à votre système immunitaire et la lutte contre la COVID.

Or, si l’utilisation de la vitamine D en ce sens fait l’objet de recherches, les résultats ne pointent pas vers de telles conclusions pour l’instant.

Une étude récente conduite au Brésil et pendant laquelle des patients ont reçu une très grande dose de vitamine D, par exemple, n’a trouvé aucune différence entre le temps passé à l’hôpital, la mortalité, ou l’admission aux soins intensifs de ce groupe comparé à un autre n’ayant pas reçu ces suppléments.

La question a fait l’objet de nombreux textes démystifiant les supposées vertus préventives de la vitamine D, dont des billets récents de l’Agence Science-Presse et du Dr Christopher Labos, de l’Université McGill.

Le Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique (BCCDC) indique sur son site web que l'acide ascorbique et la vitamine D ne sont pas recommandés pour le traitement ou la prophylaxie [la prévention] de la COVID-19 en dehors des essais contrôlés randomisés approuvés.

Il note cependant que la vitamine D joue un rôle dans l'immunité adaptative et la différenciation cellulaire, la maturation et la prolifération de diverses cellules immunitaires.

Questionnée sur ses propos rapportées dans KelownaNow, Mme Merrifield n’a pas voulu aborder directement la question. Dans la lutte contre la COVID, il n'y a rien de plus important que de faire vacciner le plus de Britanno-Colombiens le plus rapidement possible, écrit-elle dans une déclaration envoyée par courriel.

Je continuerai également de défendre un mode de vie sain et les avantages qu'un mode de vie sain peut apporter, poursuit-elle sans préciser à quoi elle fait référence ni revenir sur ses paroles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !