•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé Canada bloque la distribution des premiers vaccins de Johnson & Johnson

Fiole du vaccin de Johnson & Johnson.

Santé Canada met en pause la distribution des doses.

Photo : Reuters / Dado Ruvic

La Presse canadienne

Santé Canada bloque la distribution des 300 000 premières doses du vaccin de Johnson & Johnson, le temps de mener un examen sur la qualité des ingrédients utilisés.

Dans un communiqué de presse diffusé vendredi, en soirée, le ministère dit avoir appris qu'une substance médicamenteuse produite à l'installation d'Emergent BioSolutions de Baltimore, au Maryland, avait été utilisée dans la conception des vaccins reçus au Canada mercredi.

Les vaccins de Johnson & Johnson ont cependant été fabriqués dans une autre installation à l'extérieur des États-Unis, a soutenu le ministère fédéral.

L'entreprise Emergent BioSolutions a été obligée de suspendre ses activités dans les derniers jours, le temps de se soumettre à une enquête de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis. Le Canada a reçu 1,5 million de doses du vaccin d'AstraZeneca en provenance de cette installation, mais Santé Canada soutient toujours que ces vaccins sont conformes aux spécifications.

Les vaccins de Johnson & Johnson étaient en processus de décongélation et devaient commencer à être distribués aux provinces la semaine prochaine. Cette étape devra attendre.

Comme pour tous les vaccins importés au Canada, les vaccins de Janssen ne pourront être distribués que si Santé Canada est assuré qu'ils respectent les normes élevées du ministère en matière de qualité, d'innocuité et d'efficacité.

Une citation de :Santé Canada

Le ministère dit travailler actuellement avec le fabricant et la FDA pour obtenir tous les renseignements requis afin de terminer cet examen.

Le ministère a voulu se faire rassurant, en disant que des processus robustes sont en place pour que Santé Canada puisse surveiller de façon continue la qualité des vaccins administrés aux Canadiens et aux Canadiennes.

Nous continuerons de nous assurer que ces processus garantissent que les produits provenant de l'installation d'Emergent ou de toute autre installation ne soient importés au Canada que s'ils sont de première qualité et sans danger.

Une citation de :Santé Canada

Pfizer-BioNTech

À compter de la semaine prochaine, le Canada recevra ses vaccins de Pfizer-BioNTech des États-Unis.

La ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Anita Anand, a confirmé l'information lorsqu'un journaliste lui a posé la question en conférence de presse, vendredi midi. Les doses proviendront dorénavant de Kalamazoo, au Michigan, et non plus de Puurs, en Belgique.

Ce changement de cap arrive environ trois mois après que le Canada eut fait les frais des problèmes de production de l'usine belge de Pfizer-BioNTech.

La situation avait perturbé les chaînes d'approvisionnement au pays pendant quatre semaines, dont une durant laquelle Ottawa n'avait eu aucun vaccin. Pendant ce temps, à quelques centaines de kilomètres de la frontière, l'usine américaine fonctionnait à plein régime.

À 600 kilomètres des vaccins

Le premier ministre ontarien, Doug Ford, s'était même dit prêt à conduire les quelque 600 kilomètres qui le séparaient de cette usine de Kalamazoo pour rapporter des doses du vaccin.

Le contrat fédéral, qui n'a jamais été dévoilé au grand public, aurait pourtant permis à Pfizer-BioNTech de livrer au Canada des doses provenant des États-Unis, a indiqué la ministre Anand.

Cela permettait une certaine flexibilité au fournisseur, a-t-elle offert en guise d'explication.

Ce n'est que récemment que Pfizer-BioNTech a informé le Canada que ses doses proviendraient du sud de la frontière. Le changement sera effectif dès le 3 mai, a déclaré la ministre Anand, et l'horaire des livraisons aux provinces restera inchangé.

À partir de la semaine prochaine, Ottawa s'attend à recevoir deux millions de doses du vaccin de Pfizer-BioNTech de façon hebdomadaire, et cette quantité devrait s'élever à 2,4 millions de doses par semaine en juin. Au total, le pays en aura reçu plus de 24 millions pour le trimestre en cours.

AstraZeneca

Par ailleurs, des discussions sont toujours en cours avec les États-Unis pour obtenir davantage de leurs doses inutilisées d'AstraZeneca. La Maison-Blanche avait affirmé plus tôt cette semaine que 60 millions de doses allaient être exportées vers d'autres pays dans les semaines à venir.

Nous continuons d'être très énergiques, surtout avec le fournisseur, afin de lui réitérer l'importance d'obtenir des vaccins d'AstraZeneca en vertu de nos accords économiques bilatéraux aussi rapidement que possible.

Une citation de :Anita Anand, ministre des Services publics et de l'Approvisionnement

Elle s'est dite persuadée qu'Ottawa aura environ 4 millions de doses d'AstraZeneca provenant de divers endroits avant la fin du mois de juin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !