•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De Gatineau à la Suisse, David Aebischer remporte un championnat

L'ancien défenseur n'avait jamais remporté une ronde éliminatoire avec les Olympiques.

Un joueur de hockey embrasse un trophée sur la glace.

L'ancien défenseur des Olympiques de Gatineau, David Aebischer, embrasse la coupe de champion de 2e division suisse qu'il a remporté avec le HC Ajoie.

Photo : Gracieuseté de Mauricette Schnider / photohockey.ch

L’ancien joueur des Olympiques de Gatineau, David Aebischer, vient de remporter un championnat dans son pays natal. Le défenseur de 20 ans a remporté la finale de la Ligue suisse, la 2e division, avec le HC Ajoie.

Les émotions, je ne peux juste pas les décrire. C’est inoubliable, c’est unique, c’est des moments que tu ne vis pas souvent dans ta carrière, lance le jeune homme, emballé, que rien ne destinait à participer à remporter ce trophée, cette année.

David Aebischer a commencé la saison en Ligue nationale, la plus compétitive en Suisse, avec le HC Fribourg-Gottéron. Il a été limité à 6 passes en 36 rencontres, avant que son club ne décide de le prêter au HC Ajoie. Il a ensuite participé à l’irrésistible ascension de ce petit club, situé au Nord-Ouest de Berne.

Un joueur de hockey déjoue un adversaire pendant une partie.

L'ancien défenseur des Olympiques de Gatineau, David Aebischer, dans l'uniforme du HC Fribourg-Gottéron.

Photo : Gracieuseté du HC Fribourg-Gottéron

Le HC Ajoie a remporté la finale en six rencontres face au EHC Kloten, à la maison, devant seulement 50 spectateurs en raison de la pandémie.

Le match était bizarre, c’était étrange pour une finale devant 50 personnes, même s’il y avait une certaine ambiance. Lorsqu’on a gagné et qu’on est sorti de la patinoire et de l'aréna, on a vu toutes les personnes dehors et les émotions sont montées. On a réalisé qu’on avait fait quelque chose de grand, explique David Aebischer.

Le jeune homme croit que son club d’adoption profitera grandement de la victoire du championnat.

C’est cool pour le club. Cette équipe jouera les meilleurs joueurs suisses. Ça va être quelque chose de bien et ça aidera le club à s’agrandir et à se professionnaliser, dit-il.

Le défenseur ne cache pas que les derniers mois ont été difficiles mentalement. Les matchs reportés, les rencontres dans les arénas vides et la rétrogradation ont été la réalité du talentueux joueur qui a participé deux fois au Championnat du monde junior. La victoire est venue mettre un baume sur les émotions négatives de la dernière année.

Des fois, tu as de moins bons moments au début de ta carrière. Au milieu de la saison, c'était un de ces moments. Mais l’année finit en beauté. Comme quoi, ça change vite dans le sport.

Une citation de :David Aebischer, défenseur du HC Ajoie

La victoire lui permet aussi de laisser derrière lui les frustrations, vécues l’an dernier, alors qu’il n’a pas pu participer aux séries de la Ligue de hockey junior majeur du Québec en raison de la pandémie de COVID-19.

Des joueurs de hockey s'enlacent après avoir marqué un but.

L'an dernier, David Aebischer n’a pas pu participer aux séries de la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec les Olympiques, en raison de la pandémie de COVID-19.

Photo : Gracieuseté surlevif.net / Olympiques de Gatineau

Malheureusement, on n'a pas pu commencer quelque chose de beau avec les Olympiques. J’ai encore le goût amer de cette dernière saison à Gatineau, mentionne David Aebischer qui a coiffé son ancien entraîneur, Éric Landry, éliminé dès le premier tour des séries en Ligue suisse à la tête des Ticino Rockets de Biasca.

Un autre ancien des Olympiques, Philip-Michael Devos, qui a mené l'équipe en finale de 2011, a été le meilleur pointeur des séries de la Ligue suisse avec 28 points, dont 11 buts, en 16 rencontres.

Encore sous contrat pour une année avec le HC Fribourg-Gottéron, David Aebischer ne sait toujours pas où il jouera l’automne prochain. Une chose est certaine, c’est en Ligue nationale, avec les meilleurs joueurs suisses, qu’il poursuivra sa carrière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !