•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan adopte une loi sur la prévention du suicide

Une vue aérienne sur le palais législatif de Regina en automne.

Le projet de loi a été présenté trois fois au Palais législatif depuis 2018. (archives)

Photo : Radio-Canada / Trent Peppler

Radio-Canada

L’Assemblée législative de la Saskatchewan adopte le projet de loi 601, qui reconnaît le suicide comme une priorité en matière de santé et de sécurité.

La loi mandate le ministère de la Santé pour entamer des consultations avec les groupes concernés dans les 180 jours suivant l’entrée en vigueur de celle-ci. Elle confie également au Ministère le pouvoir d’établir une stratégie de prévention du suicide et de publier un rapport annuel sur les progrès réalisés.

C’est une bonne nouvelle, mais ce n’est que la première étape dans notre combat contre cette crise. Le suicide et les problèmes de santé mentale sont les principales causes de décès chez les Autochtones en Saskatchewan et en particulier dans le nord de la province. Alors nous devons réagir rapidement , peut-on lire dans un communiqué du Nouveau Parti démocratique (NPD).

Le député Doyle Vermette du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan (NPD).

« Le chemin a été long pour arriver à cette loi », témoigne le député néo-démocrate Doyle Vermette. « Mes pensées se tournent aujourd'hui vers toutes ces familles qui ont perdu un proche en raison du suicide. »

Photo : Fournie par le Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan

Le député Doyle Vermette a longtemps préconisé la mise en œuvre d'une stratégie de prévention du suicide dans la province. Il a déjà présenté ce projet de loi deux fois, en 2018 et en 2019, sans succès.

Ce sont ces rejets qui avaient notamment poussé Tristan Durocher à installer un tipi devant le palais législatif et à entamer une grève de la faim pour faire pression sur le gouvernement provincial durant l'été 2020. Le jeune homme avait traversé la Saskatchewan à pied pour se rendre dans la capitale provinciale depuis la ville de La Ronge.

En mai 2020, la province a déjà présenté sa propre stratégie de prévention du suicide, qui a pour objectif d’améliorer le soutien et la formation spécialisée dans la province.

Le Bureau du coroner de la Saskatchewan estime que 2338 personnes se sont suicidées de 2005 à 2019 dans la province. Vingt-huit pour cent d’entre elles étaient Autochtones. Cependant, la province a connu une baisse du nombre de suicides en 2020, soit 134, comparativement à plus de 200 durant chacune des quatre années précédentes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !