•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Magali Lemèle plonge Dans le bleu ... sans public

Magali Lemèle en prestation sur une scènes.

Magali Lemèle a récité la version tant travaillée de son texte pour la première fois seule sur la scène du Théâtre de l’Île.

Photo : Mathieu Girard, Studio Versa

Magali Lemèle avait besoin de voir son premier texte « exister », même sans public pour le recevoir. La comédienne a donc largué les amarres avec Dans le bleu, qu’elle joue devant les sièges vides du Théâtre de l’Île, où des noms gribouillés sur des bouts de papier rappellent ceux qui l’ont soutenue dans sa grande traversée.

L’aventure a commencé en 2017 lorsque Magali Lemèle a navigué d’un bout à l’autre de l’Atlantique à bord d’un grand voilier. Le voyage a inspiré l’écriture de Dans le bleu, la première pièce signée par la comédienne gatinoise, qu’elle peaufine, imagine et attend de présenter sur scène depuis 2019. La pandémie a toutefois repoussé à quelques reprises la première représentation, initialement prévue en avril 2020. Puis, une lueur d’espoir s’est allumée lorsque les répétitions ont repris, il y a quelques semaines, avant que la possibilité de fouler les planches devant public ne tombe à l’eau, une fois de plus.

Malgré tout, Magali Lemèle a choisi de donner vie, mercredi soir, à la création qui l’habite depuis deux ans. J’avais besoin de la finir, cette traversée, confie-t-elle.

Seule sur la scène du Théâtre de l’Île, la comédienne a récité la version tant travaillée de son texte pour la première fois, écoutant chaque mot rebondir sur les murs de la salle qu’elle aurait aimé voir pleine à craquer. Le régisseur de plateau aura été le seul à assister au lancement de Dans le bleu.

Je fais de l’art vivant : j’ai besoin d’être vivante, j’ai besoin de le faire!

Une citation de :Magali Lemèle, comédienne et autrice

On a tous mis nos tripes sur le projet et à un moment donné, il faut arriver à une finalité. C’est nécessaire, soutient la créatrice pour expliquer son besoin de livrer son texte, même sans public, ne serait-ce que pour sentir que son œuvre est achevée. Pour nous, [elle] aura existé.

L’artiste compte ainsi jouer tous les soirs où elle aurait dû interpréter Dans le bleu devant public. Ce sera le moyen pour elle de répéter en continuant d’espérer que des spectateurs pourront prendre place dans la salle du Théâtre de l’Île d’ici à la fin des représentations, le 23 mai, advenant la réouverture des lieux de diffusion en Outaouais.

On s'est rendus, puis on est amarrés au Théâtre de l’Île. Je suis contente, on est là et tout est prêt!

Une citation de :Magali Lemèle, comédienne et autrice

Mis à part quelques sièges laissés vides pour ses fantômes et son équipe de création, la comédienne a disposé des morceaux de carton partout dans le théâtre, sur lesquels elle a inscrit les noms de tous ceux lui ayant souhaité le mot de cambronne avant sa première. Il n’y a pas de distanciation dans ma salle (rires). Tout le monde est proche et j’aime ça!, s’amuse-t-elle.

Les sièges d'une salle de spectacle avec des noms gribouillés sur des bouts de papier.

Magali Lemèle joue devant les sièges vides du Théâtre de l’Île, où des noms gribouillés sur des bouts de papier rappellent ceux qui l’ont soutenue dans sa grande traversée.

Photo : Avec la gracieuseté de Magali Lemèle

Sur la scène, Magali Lemèle imaginera ainsi des amis, des artistes du coin, des gens qui voudraient être là, qui aimeraient être là, qui croient en l’art vivant, au théâtre et à ce qu’on fait sur notre île, puis qui ont besoin d’être là en attendant de pouvoir entendre à nouveau leurs applaudissements retentir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !