•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : transmission communautaire et premiers cas dans des prisons au Nunavut

La santé publique du Nunavut confirme aussi les premiers cas de transmission communautaire à Iqaluit.

Entrée du centre correctionnel de Baffin.

Le centre correctionnel de Baffin, dans le nord-est du Nunavut, est l’établissement du ministère territorial de la Justice où peuvent être incarcérés le plus grand nombre de détenus, soit un peu moins de 70 personnes.

Photo : Radio-Canada / (Kieran Oudshoorn/CBC)

Radio-Canada

La santé publique du Nunavut confirme l’apparition de cas de la COVID-19 dans deux centres correctionnels ainsi que dans un foyer d'accueil médical. Le médecin hygiéniste en chef du territoire, Michael Patterson, confirme également les premiers cas de transmission communautaire à Iqaluit.

Trois cas ont été confirmés au centre à sécurité minimale Makigiarvik et un cas a été recensé au centre correctionnel Baffin, selon les autorités.

Un cas a aussi été détecté chez un employé du foyer d'accueil Tammaativvik, qui accueille les résidents du territoire et leurs accompagnateurs en déplacement médical.

Six autres cas ont aussi été confirmés à Iqaluit vendredi.

Le Nunavut compte présentement 67 cas de la COVID-19 sur son territoire, dont quatre à Kinngait, deux à Rankin Inlet, et les 61 autres à Iqaluit.

En ce moment, nous avons un certain nombre d'incidents de transmission communautaire dont nous ne connaissons pas encore le lien exact, a déclaré le Dr Michael Patterson lors d'une mise à jour sur la situation vendredi.

Nous travaillons à faire le traçage des contacts du mieux que nous pouvons.

Une citation de :Dr Michael Patterson, médecin hygiéniste en chef du Nunavut

Un résident d’Iqaluit a dû être transporté par ambulance aérienne dans un hôpital du sud du pays pour recevoir des traitements. Son état est stable, selon les autorités. Il s'agit de la première hospitalisation liée à l’éclosion d’Iqaluit.

Michael Patterson lors d'un point de presse à l'Assemblée législative du Nunavut.

Le médecin hygiéniste en chef du Nunavut, Michael Patterson

Photo : Radio-Canada / Matisse Harvey

Quatre cas dans les centres correctionnels

Selon le Dr Patterson, c’est la confirmation d’une infection au Centre correctionnel de Baffin qui a incité les autorités à tester tous les détenus du centre Makigiarvik.

Les quatre personnes déclarées positives ont été placées en isolement au centre correctionnel de Baffin.

La prison dispose de places supplémentaires puisque plusieurs de ses détenus ont été relocalisés dans d’autres centres correctionnels du pays après un incendie en mars.

Selon le premier ministre Joe Savikataaq, des infirmières du ministère de la Justice s’affairent à tester tous les détenus des pénitenciers de la ville.

Une vue d'Iqaluit au printemps.

Iqaluit compte désormais 61 cas de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Matisse Harvey

Un cas au foyer d'accueil

Le cas au foyer d’accueil Tammaativvik a forcé le gouvernement à suspendre certains vols, jeudi. Les résidents actuels du foyer ne pourront rentrer chez eux ou être déplacés avant d’avoir passé un test de dépistage, pour limiter les risques de transmission.

Toute personne qui se trouvait au foyer d'accueil pendant la période d'exposition a été contactée et contrainte de subir un test de dépistage. Les résultats sont attendus plus tard vendredi.

Portez un masque!

En conférence de presse, Joe Savikataaq a exhorté ses concitoyens à suivre les règles et les recommandations de la santé publique.

Je suis choqué par le nombre de personnes dans la région d'Iqaluit qui ne portent pas de masques, a-t-il déclaré. Allez, les gens! Portez un masque, ça fonctionne!

Joe Savikataaq lors d'un point de presse à l'Assemblée législative du Nunavut.

Le premier ministre du Nunavut, Joe Savikataaq

Photo : Radio-Canada / Matisse Harvey

Selon le Dr Patterson, qu'environ 75 % des cas sont symptomatiques et que la majorité des personnes ayant la COVID-19 ont entre 20 et 40 ans.

À ce jour, 15 856 Nunavummiut ont reçu leur première dose du vaccin de Moderna. De ce nombre, 12 395 Nunavummiut ont maintenant reçu leur deuxième dose.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !