•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Blue Jays renvoient Roberto Alomar après une enquête pour inconduite sexuelle

Roberto Alomar salue les partisans lors d'une cérémonie au Centre Rogers il y a quelques années.

Roberto Alomar a joué cinq saisons à Toronto, aidant les Blue Jays à gagner deux fois la Série mondiale.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Les Blue Jays de Toronto et le baseball majeur ont annoncé avoir rompu leurs liens avec la légende Roberto Alomar, vendredi, après les résultats d'une enquête pour inconduite sexuelle liée à un incident survenu en 2014.

L'ancien joueur de deuxième but des Blue Jays, qui a mis fin à son illustre carrière en 2004, travaillait comme consultant auprès de la direction torontoise. Il était aussi consultant spécial auprès du commissaire du baseball majeur, Rob Manfred, depuis 2017.

Dans un communiqué, les Ligues majeures de baseball (MLB) ont précisé avoir mis fin au contrat du Portoricain après qu'une enquête indépendante menée par un cabinet juridique eut démontré qu'il avait transgressé les politiques du circuit.

Le membre du Temple de la renommée du baseball n'a pas seulement vu la ligue mettre fin à son contrat. Il a aussi été placé sur la liste noire du circuit. De ce fait, Alomar ne peut plus travailler pour la MLB ni les équipes qui y sont affiliées.

Dans une déclaration partagée sur les réseaux sociaux, Roberto Alomar s'est dit déçu, surpris et bouleversé par la décision du baseball majeur.

Avec le climat social actuel, je comprends pourquoi les Ligues majeures de baseball ont pris la position qu'elles ont adoptée, a-t-il écrit. J'espère que cette allégation pourra être entendue dans un lieu qui me permettra de répondre directement à l'accusation.

Roberto Alomar lors de la cérémonie du retrait de son chandail en 2011.

Roberto Alomar lors de la cérémonie du retrait de son chandail en 2011.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Les Blue Jays ont aussi réagi par voie de communiqué vendredi. Ils ont appuyé la décision de la MLB et aussi mis fin au contrat de consultant de l'ancien joueur. L'organisation torontoise a ajouté qu'elle retirera également la bannière à l'effigie du numéro 12 de Roberto Alomar des hauteurs du Centre Rogers.

Ce dernier avait vu son numéro être retiré à Toronto lorsqu'il a été admis au panthéon de l'équipe, le Level of Excellence, en 2008.

Alomar a disputé cinq saisons dans l'uniforme des Blue Jays, aidant l'équipe à remporter deux fois la Série mondiale au début des années 90. Au cours de sa carrière, il a pris part à 12 matchs des étoiles consécutifs. Il a aussi remporté 10 Gants d'or pour son brio défensif.

Le Temple de la renommée du baseball, à Cooperstown, a ouvert ses portes à Alomar en 2011. La présidente du conseil d'administration, Jane Forbes Clark, a confirmé qu'il y sera toujours honoré.

Sa plaque sera encore exposée au Temple de la renommée en hommage à ses réalisations dans le baseball majeur, et son intronisation reflète son admissibilité et le point de vue des électeurs de la BBWAA (Baseball Writers' Association of America) à l'époque, a-t-elle déclaré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !